• Le Soleil > 
  • Sports 
  • > Derby du Kentucky: Nyquist dans une classe à part 

Derby du Kentucky: Nyquist dans une classe à part

Le jockey d'entraînement Jonny Garcia et Nyquist, le... (AP, Charlie Riedel)

Agrandir

Le jockey d'entraînement Jonny Garcia et Nyquist, le favori pour remporter le Derby du Kentucky, lors d'un exercice jeudi. Le cheval, propriété du Canadien Paul Reddam, est invaincu en sept courses.

AP, Charlie Riedel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Louisville

Un an après avoir vu American Pharoah devenir le premier gagnant de la Triple Couronne en 37 ans, c'est au tour de Nyquist de se retrouver sous les feux de la rampe en 2016 après avoir été établi favori à trois contre un pour remporter le Derby du Kentucky, samedi.

Le cheval nommé en l'honneur du joueur de hockey Gustav Nyquist - Paul Reddam, le propriétaire de Nyquist, est un Canadien et un fidèle amateur des Red Wings de Detroit depuis des lunes - tentera de répéter l'exploit accompli par American Pharoah, qui a gagné une légion d'admirateurs et fait découvrir les courses de chevaux à plusieurs jeunes amateurs de sport en remportant tour à tour le Derby du Kentucky, le Preakness et le Belmont, l'an dernier. Pendant ce temps, Nyquist s'imposait chez les chevaux âgés de deux ans et mettait le point final à une année de rêve en remportant la Breeders Cup dans la catégorie juvénile.

Nyquist se présente à Churchill Downs avec une fiche parfaite en sept courses. Et il n'y a personne de mieux placé que Bob Baffert, qui était l'entraîneur d'American Pharoah pour expliquer qu'il sera le cheval à battre dans la réputée épreuve d'un mille et quart. «Il n'a pas encore commis la moindre erreur pouvant vous faire douter de ses chances de l'emporter. Cette année, il y a Nyquist dans une classe à part et ensuite plusieurs prétendants à ses trousses.»

Nyquist prendra le départ après avoir bénéficié d'une pause de cinq semaines à la suite de sa victoire au Derby de la Floride. Lors de cette épreuve, il a défait Mohaymen, qui était lui aussi invaincu jusque-là, mais qui a dû se contenter du quatrième rang.

Équipe expérimentée

Nyquist, qui totalise des gains de 3,28 millions $ jusqu'à maintenant - un sommet chez les 20 participants -, est appuyé par une équipe expérimentée : le propriétaire Paul Reddam, l'entraîneur Doug O'Neill et le jockey Mario Gutierrez. Le trio établi dans le sud de la Californie a remporté le Derby et le Preakness en 2012 avec I'll Have Another, qui avait été retiré du Belmont 24 heures avant la présentation de la troisième épreuve de la Triple Couronne en raison d'une blessure à une patte.

Un an après avoir vu American Pharoah devenir le... (Infographie Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

«J'espère que nous allons suivre les traces de I'll Have Another, du moins lors des deux premières courses», a déclaré O'Neill, qui estime que le Derby du Kentucky est la course la plus difficile à remporter aux États-Unis parce qu'aucun des participants n'a parcouru pareille distance avant de s'élancer sur la piste de Churchill Downs et n'a jamais été confrontés à autant d'adversaires.

«Il faut avoir la voie libre pour espérer gagner. Et encore là, il faut miser sur un cheval capable de courir à pleine vapeur pendant un mille et quart, peu importe les conditions», ajoute O'Neil.

Baffert sait très bien que les amateurs se rangeront derrière le favori pour les deux épreuves suivantes de la Triple Couronne s'il parvient à s'imposer samedi. «Les gens ont hâte de s'identifier à un autre cheval gagnant. Nyquist a été parfait jusque-là. Beaucoup de gens croient qu'on parle d'un cheval en mesure de répéter les exploits d'American Pharoah.»

Pour sa part, O'Neill ne s'en fait pas avec le fait que les 19 autres participants au Derby tenteront de devancer le favori au fil d'arrivée. «L'an dernier, American Pharoah a fait passer la couverture des courses de chevaux de la dernière à la première page des sections sportives de journaux. Cette année, je m'attends à voir une photo de Nyquist sur la page frontispice des sports.»

En chiffres

  • 0: Aucun cheval n'a remporté le Derby en partant de la barrière 17. Ne misez donc pas sur Mor Spirit (cote de 12-1) samedi. La barrière 5 est plus «payante» puisque 13 chevaux ont défilé dans le cercle du vainqueur. Un petit 2 $ sur Gun Runner (10-1)? On dénote aussi 19 champions dont le nom commençait par S. Cette année, Suddenbreakingnews et Shagaf sont cotés à 20 contre 1. En 2015, 1 043 346 billets de pari avaient été vendus par l'hippodrome Churchill Downs.
  • 2,80$: C'est le plus petit gain en 141 ans d'histoire pour un parieur qui avait placé une mise de 2 $ sur le vainqueur (Count Fleet en 1943 et Citation en 1948). Le vainqueur le plus payant? Donerail, en 1913. Un 2 $ savamment placé avait alors rapporté 184,90 $.
  • 4: Record de victoires pour un entraîneur (Bob Baffert) au Derby. Eddie Arcaro et Bill Hartack règnent chez les jockeys (5), tandis que Calumet Farm est le propriétaire le plus titré (8).
  • 92: C'est l'âge du plus vieux propriétaire à avoir vu son cheval gagner le Derby. Il s'agit de Frances Genter (Unbridled, 1990). Le plus vieux jockey couronné à Churchill Downs est Bill Shoemaker. Il avait 54 ans lorsqu'il a mené Ferdinand à la victoire, en 1986. L'entraîneur le plus âgé est Art Sherman. Il avait 77 ans lors de la victoire de California Chrome, en 2014.
  • 5000: C'est le nombre de litres de bourbon qui sera ingurgité lors de la journée du Derby, dont une bonne partie dans les 127 000 mint juleps qui rafraîchiront les 170 000 spectateurs. Cocktail emblématique du Derby, le mint julep est fait à base de menthe, de sucre, d'eau et, évidemment, de bourbon. On videra aussi 522 000 cannettes de bière, probablement pour faire passer les 163 000 hot-dogs vendus...  D'après AP

Un étonnant quatuor gris

Quatre des vingt participants au 142e Derby du Kentucky - Lani, Mohaymen, Destin et Creator - sont de couleur grise. «C'est vraiment inhabituel de retrouver quatre montures de cette couleur dans une épreuve réservée aux chevaux de trois ans», a déclaré Rick Bailey, le secrétaire du Jockey Club. Pour se faire une meilleure idée de cet étonnant ratio de 20 %, il faut savoir que seulement 1937 des 23 169 poulains nés en 2013 aux États-Unis étaient de cette couleur (8,36 %). Depuis 1930, 102 des 1338 participants au Derby (7,6 %) étaient gris. Au fil des ans, huit chevaux gris ont remporté la première épreuve de la Triple Couronne, le plus récent étant Giacomo en 2005, malgré une cote de 50 contre 1. Monarchos a gagné en 2001 en enregistrant le deuxième chrono le plus rapide de l'histoire (après Secretariat en 1973) et Winning Colors a été la troisième jument à s'imposer en 1988. Les autres vainqueurs grisonnants ont été Determine (1954), Decidedly (1962), Spectacular Bid (1979), Gato Del Sol (1982) et Silver Charm (1997).  D'après AP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer