• Le Soleil > 
  • Sports 
  • > Curling: Larouche et le Québec sortis du carré d'as des Coeurs Scotties 

Curling: Larouche et le Québec sortis du carré d'as des Coeurs Scotties

Marie-France Larouche et l'équipe du Québec ont mal... (La Presse Canadienne, Jonathan Hayward)

Agrandir

Marie-France Larouche et l'équipe du Québec ont mal amorcé leur journée en subissant une défaite de 6-5 contre le Nouveau-Brunswick.

La Presse Canadienne, Jonathan Hayward

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Même s'il reste encore un match à son horaire, vendredi, le sort de l'équipe du Québec est déjà réglé. Le quatuor mené par Marie-France Larouche ne sera pas du carré d'as du Tournoi de curling des Coeurs Scotties, disputé à Grande Prairie.

«Pour avoir l'espoir d'y participer, il aurait fallu gagner nos trois derniers matchs. Ça s'est même réglé un peu avant cela, lorsqu'on a perdu contre la Colombie-Britannique et Terre-Neuve», résumait la capitaine de la sélection québécoise.

Le Québec présente une fiche déficitaire de 4-6 après 10 matchs. Quelques pierres mieux placées auraient cependant pu faire la différence, selon la joueuse de Lévis.

«Les matchs où l'on s'est fait remonter alors qu'on menait, ça n'a pas aidé. Ce matin [jeudi], par exemple, j'ai raté une pierre pour quatre points et l'adversaire en a fait un. J'ai eu de la misère toute la semaine. Si j'avais réussi un coup ou deux, on aurait pu gagner quelques matchs de plus, mais on dirait que j'avais peur de les faire. La différence entre notre performance au Canadien et celle du Provincial, c'est moi et je suis déçue de ça», confiait-elle en larmes, au téléphone, jeudi soir.

Elles savaient bien que ses coéquipières Brenda Nicholls, Annie Lemay et Julie Rainville ne lui en tiendraient pas rigueur, car après tout, la camaraderie est toujours plus forte que la défaite.

«Je sais qu'elles ne m'en veulent pas, mais elles ont travaillé fort pour aller au Canadien et je m'en veux pour ça. Ça peut arriver à tout le monde, ça m'arrive ici. D'un autre côté, si ça m'était arrivé au Provincial, on ne serait pas ici...», disait avec émotion et un brin de philosophie l'enseignante en éducation physique au primaire.

Dur à prendre

Le Québec détenait une fiche de 4-2 avant de perdre ses quatre matchs suivants, dont l'un contre Équipe Canada, mercredi. Selon Larouche, le jeu de Jennifer Jones est dans une classe à part.

«Perdre contre les championnes olympiques, ça passe. Ce qui nous a fait mal, ce fut de s'incliner contre des équipes en bas de nous au classement. Je ne sais pas comment Team Canada fera pour ne pas gagner le tournoi, elles sont vraiment impressionnantes.»

Larouche avait pris une pause du curling, ces dernières années, avant de reprendre la compétition menant au Canadien. «Je suis déçue, mais pas de là à dire que je ne jouerai plus au curling. Mais c'est dur à prendre quand même», disait-elle avant d'aller retrouver ses amies pour un souper où l'on devait trinquer à l'amitié.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer