Aéroport Jean-Lesage : un moteur économique en croissance

L'actuel terminal international, au début des années 2000... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'actuel terminal international, au début des années 2000

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

L'aéroport a 75 ans

Actualité

L'aéroport a 75 ans

Sa naissance, sa croissance, ses projets. Ses visiteurs, ses travailleurs, ses rêveurs. Pour souligner son 75e anniversaire, Le Soleil vous propose une série sur l'aéroport Jean-Lesage. Un rendez-vous hebdomadaire, à lire tous les mercredis jusqu'au 12 octobre. »

<p>Gabrielle Thibault-Delorme</p>
Gabrielle Thibault-Delorme

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Embauchant aujourd'hui près de 2800 personnes, l'aéroport de Québec (YQB) produit aussi d'importantes retombées économiques.

Construction, transport, infrastructures et tourisme, l'impact économique est grand et difficile à chiffrer. En mars 2013, le Conference Board s'est livré à cette lourde tâche et a démontré que l'aéroport Jean-Lesage influence l'économie non seulement de la région, mais aussi de la province.

En mars 2013, «en termes directs, indirects et induits, la présence de YQB représente ou contribue à un total de plus de 425 millions $ annuellement à travers le Canada», indiquait-on dans l'étude.

Cette année-là, le nombre d'employés se chiffrait à 1509, ce qui générait des revenus de travail de 98 millions $ dans la région. Aujourd'hui, YQB embauche un peu moins du double de ce chiffre, ce qui augmente significativement son impact. 

À ces emplois directement générés par l'aéroport s'ajoutent les emplois indirects ou induits. Fournisseurs, constructeurs, administrateurs... Cela représentait, en 2013, 1927 emplois, pour des revenus de travail de 95 millions $ par année. Le salaire moyen de ces emplois était de 49 300 $ par année. YQB contribuait, cette année-là, à 4451 emplois au Canada.

Impact plus important

Naturellement, ces chiffres datant d'il y a trois ans, on peut déduire que l'impact actuel de l'aéroport sur la région et la province est encore plus important. Le nombre d'embauches à l'aéroport ne cesse d'augmenter et d'ici 2020, environ 5000 personnes y travailleront. À cela s'ajoute l'agrandissement de l'aéroport, qui nécessite un grand nombre de travailleurs du milieu de la construction. 

«Ces emplois engendrent une consommation accrue et des recettes de taxes indirectes pour le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux. Bref, les impacts s'avèrent non seulement très élevés mais aussi bénéfiques à plusieurs niveaux, y compris pour les coffres des gouvernements», pouvait-on lire dans l'étude.

D'ici 2020, le nombre de passagers avoisinera les deux millions; il était de 1,6 million en 2015. Beaucoup sont de passage, mais plusieurs s'arrêtent à Québec. En 2013, les visiteurs avaient dépensé en moyenne 500 $, sans compter le prix des billets d'avion. 

L'étude du Conference Board tentait de prédire l'impact de l'agrandissement de l'aéroport. Si celui-ci doublait sa capacité, «une telle expansion ferait, à toute fin pratique, doubler aussi tant le nombre d'emplois que le PIB, et ce, dans la région de Québec, dans la province et dans le reste du Canada». De 4451 à près de 9000 emplois et de 425 millions $ à 850 millions $ au total.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer