Enfant de la guerre

L'aéroport Jean-Lesage aujourd'hui... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

L'aéroport Jean-Lesage aujourd'hui

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

L'aéroport a 75 ans

Actualité

L'aéroport a 75 ans

Sa naissance, sa croissance, ses projets. Ses visiteurs, ses travailleurs, ses rêveurs. Pour souligner son 75e anniversaire, Le Soleil vous propose une série sur l'aéroport Jean-Lesage. Un rendez-vous hebdomadaire, à lire tous les mercredis jusqu'au 12 octobre. »

Paul-Robert Raymond

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Sa naissance, sa croissance, ses projets. Ses visiteurs, ses travailleurs, ses rêveurs. Pour souligner son 75e anniversaire, Le Soleil vous propose une série sur l'aéroport Jean-Lesage. Un rendez-vous hebdomadaire, à lire tous les mercredis jusqu'au 12 octobre.

Bien que la capitale ait connu les premiers spectacles aériens du Québec, au début des années 1910, ou qu'elle ait reçu la visite prestigieuse de l'aviateur Charles Lindbergh en avril 1928, elle ne disposait d'aucune installation aéroportuaire digne de ce nom. C'est l'avènement de la Seconde Guerre mondiale qui a contribué à créer ce qu'on connaît aujourd'hui comme l'Aéroport international Jean-Lesage.

Le 11 septembre 1941, un avion Avro Anson se pose sur l'une des trois pistes disposées en triangle, construites à L'Ancienne-Lorette avec de nou­veaux hangars. Ceux-ci entraient dans l'effort de guerre auquel le Canada, alors gouverné par William Lyon MacKenzie King, était prêt à participer.

Le Programme d'entraînement d'aviateurs du Commonwealth britannique (PEACB) prenait son envol et contribuait à la construction de plusieurs aérodromes qui deviendront la base du réseau d'aéroports que nous connaissons aujourd'hui. Ces nouvelles installations ont été construites pour accueillir la 22e École d'entraînement de vol élémentaire et la 8e École d'observateurs aériens du Corps d'aviation royal canadien. Le PEACB célèbre d'ailleurs lui aussi ses 75 ans cette année.

«Entre les deux grandes guerres, il n'y avait pratiquement aucune installation aéroportuaire à Québec», explique Denis Angers, historien qui prépare un livre devant paraître en même temps que les célébrations du 75e anniversaire de l'aéroport de Québec. «Mis à part l'aérodrome du Bois Gomin [en service entre 1929 et 1938]. Mais il n'y avait aucun service régulier pour les passagers. Il servait que pour la livraison du courrier.» Cet aérodrome était situé où se trouve actuellement le CHUL. 

Et lorsque Lindbergh s'est posé sur les plaines d'Abraham en avril 1928, «à peu près tout terrain dégagé pouvait servir de piste d'atterrissage à cette époque», résume M. Angers.

L'après-guerre

À la fin de la guerre, en 1945, le ministère de la Défense transfère la responsabilité de l'aéroport au ministère des Transports, affirme l'historien. Cependant, un document de l'aéroport de Québec fait mention qu'une aérogare a vu le jour dès 1943. Dès lors, la Canadian Pacific Airlines (CPA) établit des liaisons entre Montréal, Québec, Mont-Joli et Sept-Îles.

Dans les années 50, Trans-Canada Airlines (TCA) et Québécair commencent à desservir elles aussi Québec. Selon les explications de M. Angers, il y a eu un échange de lignes entre CPA et TCA, afin que la première puisse offrir des liaisons avec l'Amérique du Sud contre celles de l'Est du Canada. Le 17 décembre 1954, une première aérogare devient réalité.

«À cette époque, c'était le service minimal. Il n'y avait aucun vol nolisé. Seulement des dessertes entre Montréal et l'Est-du-Québec. Aucun vol vers Toronto, ajoute M. Angers. Et Transports Canada gérait les opérations comme un bon père de famille. Mais ce n'était pas un développeur...»

Les années 60 ont vu apparaître les premiers vols d'avions à réaction ainsi que la création du Service aérien gouvernemental. En 1968, l'aérogare est agrandie et voit apparaître son premier carrousel pour les bagages.

Une galerie extérieure permettant d'observer les avions se... (Photo fournie par la ville de Québec) - image 2.0

Agrandir

Une galerie extérieure permettant d'observer les avions se trouvait à la première aérogare de YQB, inaugurée le 17 décembre 1957 et rénovée dans les années 70.

Photo fournie par la ville de Québec

Cinq ans plus tard, une nouvelle aérogare est construite et durera au moins 35 ans. L'aire de trafic aérien est également renforcée en 1973. 

Les années 80 seront déterminantes ensuite pour l'accès par les usagers. Une nouvelle route - la rue Principale - voit le jour et des stationnements pour les automobiles et les aéronefs sont construits durant cette décennie.

En 1993, le gouvernement fédéral décide de donner le statut international à l'aéroport et d'honorer la mémoire de l'ancien premier ministre québécois Jean Lesage. «En raison de son rôle dans la Révolution tranquille, notamment», souligne Mathieu Claise, porte-parole de l'aéroport.

Trois ans plus tard, un nouveau terminal pour les départs et les arrivées internationaux est construit, ainsi qu'une nouvelle tour de contrôle et des locaux pour NAV Canada.

L'autonomie

Au tournant du millénaire, la société Aéroport de Québec inc. (AQI) devient le gestionnaire et le développeur des installations. Le gouvernement fédéral demeure tout de même le propriétaire et loue le terrain pour une période de 60 ans à AQI, avec une option de renouvellement de 20 ans.

Les travaux pour la construction du nouveau terminal commencent en 2006. Il sera inauguré en juin 2008, la même semaine où s'est tenu le plus important spectacle aérien présenté à Québec (lire autre texte). Et ce sera le début de l'aventure qui mène l'aéroport de Québec vers son avenir, dont 2018 sera une année charnière de son développement.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer