«Le fascisme, c'est le mépris»

Selon l'auteur, «plus les mensonges de Trump sont... (AP)

Agrandir

Selon l'auteur, «plus les mensonges de Trump sont déraisonnables et dégénérés, plus ils sont dangereux pour l'Occident».

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Du bolchévisme au fascisme, les idées radicales mènent à une forme de chaos qui profite souvent aux élites. Trump erre dans ce genre d'amalgames et cherche les divisions pour en profiter politiquement.

Ces idées longtemps restées latentes émergent pour et par le jeu politique et broient tout souci pour la vérité. L'exclusion de certains étrangers, la stigmatisation des gens différents, le mépris des opposants, les menaces, l'invention de faits. La démocrature est dominante en Chine, en Russie et tente de s'installer aux USA. Au final, une catégorie de privilégiés est au pouvoir en surfant sur la haine, la peur et menaçant l'Autre. Ils s'enrichissent et jettent aux ordures ceux qui s'objectent.

La recette soviétique à la manière capitaliste. En Russie et en Chine, on emprisonne ou empoisonne les dissidents. Trump les méprise et brise leur crédibilité souvent en inventant des faits. D'ailleurs, il tronque la vérité sur Twitter comme le font les médias chinois et russe contrôlés par les gouvernements.

Essoufflement de la démocratie?

Est-ce là une preuve supplémentaire de l'essoufflement de la démocratie ou un malheureux accident de parcours? La vitesse folle des communications et événements rendent-ils obsolète la consultation pour une meilleure efficacité? Si Trump réussit à asseoir son pouvoir, pourra-t-il réduire au silence les financiers et compagnies américaines avec de juteux contrats? S'il y a des affrontements entre manifestants, les autorités pourront-elles faire régner l'ordre sans envenimer la situation?

Il ne faut pas remonter le temps bien loin, les débordements de la crise étudiante montrent le potentiel dangereux d'un soulèvement populaire. Or, Trump attise les braises et les questions soulevées n'ont rien à voir avec des frais de scolarité.

Malgré l'information-spectacle, bien que l'Occident fasse face à certains problèmes, même s'il est parfois difficile de cerner le vrai du faux, j'ose espérer que les leçons d'un passé rapproché sauront prémunir l'Amérique de la xénophobie et la guerre. Le pays leader du monde libre, bien que très perfectible, a toujours été suivi de près ou de loin par les autres démocraties. Pour ces raisons, plus les mensonges de Trump sont déraisonnables et dégénérés, plus ils sont dangereux pour l'Occident.

«Le fascisme, c'est le mépris. Inversement, toute forme de mépris, si elle intervient en politique, prépare ou instaure le fascisme.» - Albert Camus

Jean-David Cyr, New Richmond




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer