Sommes-nous coupables d'être musulmans?

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, le... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, le maire de Québec, Régis Labeaume, ainsi que le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et sa femme, Sophie Grégoire-Trudeau ont participé à une vigile en l'honneur des personnes qui sont décédées à la mosquée de Québec, le 29 janvier dernier.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Le premier ministre du Québec a fini par cracher le morceau qui lui entravait la gorge en décrétant la validité du lien entre terrorisme et islam... et même l'islam en général, rien de moins.

Pourtant, depuis la tuerie du 29 janvier dernier, M. Couillard n'a pas cessé de tendre la main aux musulmans, particulièrement ceux de la ville de Québec, traumatisés par un acte haineux s'inscrivant en droite ligne avec le terrorisme au sens du Code criminel canadien. Le maire de Québec, M. Labeaume, n'est pas en reste, en dépit de marques de compassion sincère; il réfute carrément la qualification de terroriste pour le massacre commis à la Grande Mosquée de Québec.

Tous deux devraient avoir la décence d'expliquer et de démontrer aux six veuves, aux 17 orphelins, aux blessés - dont un gravement atteint est toujours cloué à son lit d'hôpital - et à toutes les personnes frappées dans leur chair et dans leur dignité humaine, que :

- Le terrorisme est, par nature, «consubstantiel» à la religion musulmane (M. Couillard),

- La tragédie du 29 janvier n'est qu'un acte isolé, sanglant certes, haineux de surcroît, mais pas du tout lié au terrorisme (M. Labeaume).

L'approche essentialiste du premier ministre fait des musulmans des terroristes en puissance et en devenir. Il y a de quoi se sentir dépouillé d'une bonne partie de ce qui reste de citoyenneté, déjà fortement érodée par l'ostracisme et le rejet qui accompagnent régulièrement les poussées de fièvre identitaire savamment entretenue par la classe politique soutenue par des médias : ADQ pour l'accommodement raisonnable de nature religieuse; PQ avec sa Charte des valeurs québécoises; PLQ et la déclaration de son chef à la veille des célébrations de la Saint-Jean, fête nationale d'où les Québécois musulmans se sentent ainsi exclus.

Rien de mieux pour pousser ces derniers vers le ghetto que les politiciens, les spécialistes de l'ethnicité, les défenseurs d'une laïcité (factice, car inexistante), les faiseurs d'opinions et une bonne partie des médias ne cessent de dénoncer haut et fort, mettant l'entièreté du fardeau de l'intégration sur les épaules des seuls «importés», tout particulièrement les Maghrébins dont le taux de chômage au Québec, trop élevé, ne dérange personne. 

Les pouvoirs publics ont contribué par leur silence à la banalisation d'une islamophobie rampante qui a fini par se manifester au grand jour, dans le sang et dans les larmes le 29 janvier dernier. Bien plus, contre toute attente, ce massacre a libéré les paroles et les actes d'hostilité affichés désormais publiquement et sans complexe par des groupes racistes et antimusulmans... Dans l'indifférence générale et surtout celle des élites politiques et autres.

Pour en revenir au crime lui-même, il est pour le moins étonnant que l'enquête se poursuive depuis près de cinq mois. Le travail essentiel des procureurs doit buter sur la qualification d'acte terroriste qui effraie dirigeants et bien-pensants tellement l'image du Québec est primordiale. À ce titre, il faut préserver coûte que coûte cette vitrine du Québec et de sa capitale, promue à travers le monde, veillant à ce qu'elle ne souffre d'aucune critique. Or pareille cécité risque d'accabler davantage un groupe spécifique de personnes, montrées du doigt; elles se retrouvent alors coupables d'être musulmanes et on peut les malmener sans vergogne et sans risque. 

On n'a qu'à célébrer des ethniques de service et à les lâcher sur une masse d'individus de plus en plus craintive, pour mieux lui inculquer la victimisation et lui imposer le repli. Certaines et certains sont devenus des vedettes célébrées pour leur haine de l'islam et des musulmans. Les médias leur sont grand ouverts pendant que l'on somme ad nauseam les «musulmans modérés» de prendre la parole, une parole qui ne leur est pas accordée. À ce titre, M. Couillard n'est pas en reste.

Cette politicaillerie à courte vue risque fort d'hypothéquer non seulement l'avenir des futures générations de musulmans du Québec, mais aussi celle de la paix sociale de ce pays qui ne le mérite guère... et qui a choisi lui-même ces immigrants francophones et hautement diplômés.

Un repas doit en principe réunir, le 27 juin 2017, M. Couillard, quelques ministres et parlementaires avec des responsables du Centre culturel islamique de Québec (lieu du drame) et d'autres musulmans qui, comme le soussigné, attendaient cette rencontre avec impatience et grand espoir. Mais j'ai personnellement tiré les conclusions qui s'imposaient en retirant mon acceptation. Depuis 3 décennies, j'ai accepté de jouer au faire-valoir et à collaborer honnêtement à toutes sortes d'initiatives parce que j'étais convaincu de la nécessité de promouvoir l'intégration des immigrants, surtout les Arabo-Berbères musulmans, à la culture commune du Québec. 

Après avoir perdu mes illusions il y a quelques années, la douleur du 29 janvier m'avait paradoxalement remis, avec espoir, sur la voie de l'engagement. C'est ainsi que j'ai participé activement aux audiences publiques de Saint-Apollinaire, acceptant de subir insultes haineuses et racistes et même gestes obscènes pour «quêter» le droit naturel et élémentaire d'être enterré ici. Quelle meilleure preuve d'intégration que de vouloir être enterré dans son pays d'adoption? Me serais-je encore trompé?

Touhami Rachid, RAFFA, Québec




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer