Répondre aux défis du vieillissement

Le scientifique en chef du Québec, Rémi Quirion... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le scientifique en chef du Québec, Rémi Quirion

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

(Québec) La question des changements démographiques et du vieillissement de la population représente un enjeu de taille pour le Québec.

Les plus récentes données de Statistique Canada font état d'un tournant majeur : le Canada compte plus de personnes âgées que d'enfants, soit 16,9 % d'aînés contre 16,6 % d'enfants de 0 à 14 ans. Ce phénomène existe au Québec depuis un certain temps, car l'écart est beaucoup plus prononcé ici : 18,3 % de la population québécoise sont des personnes âgées de 65 ans et plus, alors que les jeunes ne représentent que 16,3 % des Québécois. Cette situation nous met devant des défis importants.

Les auteurs du rapport font le constat suivant : «Pour chaque personne près de la retraite (55 à 64 ans), il y avait en 1966 plus de deux personnes en âge (15 à 24 ans) d'entrer sur le marché du travail. En 2016, pour un deuxième recensement consécutif, on comptait moins de personnes âgées de 15 à 24 ans (4,3 millions) que de personnes âgées de 55 à 64 ans (4,9 millions). Cette situation peut entraîner de nombreux défis, notamment en matière de renouvellement de la main-d'oeuvre, de transfert des connaissances ainsi que de productivité du travail.» 

À ces défis, plusieurs autres viennent s'ajouter. Pensons aux impacts socio-économiques et psychologiques des transitions de cette étape de vie sur les individus et sur la société (retraite, pertes significatives, niveau de vie); aux problèmes de santé...

Bref, face à ces enjeux démographiques, la société québécoise fait face à une transformation majeure qui appelle à innover. À cet égard, nos chercheurs se penchent sur toutes les sphères d'activité touchées par ce phénomène. Dans le secteur de la santé, ils s'intéressent aux processus du vieillissement, à la situation des aînés face à la maladie, à l'organisation des soins de santé.

Les chercheurs des sciences humaines et sociales se concentrent sur des questions liées à l'économie et à l'emploi en contexte de vieillissement de la population; à l'offre, à l'utilisation et à la gouvernance des soins de santé; aux politiques publiques face au vieillissement; à l'aménagement des environnements et des milieux de vie, aux relations intergénérationnelles.

Enfin, les chercheurs en sciences naturelles et du génie tentent de mettre les technologies au profit du transport et de la mobilité des aînés, à leur habitat et milieu de vie (habitats intelligents, environnement sécuritaire); aux nouvelles technologies de réadaptation et d'aide au diagnostic et au traitement.

Les chercheurs de ces trois secteurs travaillent de plus en plus ensemble, car l'innovation technologique et médicale doit s'accompagner de l'innovation sociale.

Plusieurs regroupements de chercheurs se concentrent sur toutes ces questions, dont, par exemple, le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement et les centres de recherche de l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal et de l'Institut universitaire de Sherbrooke.

Si le sujet vous préoccupe et que vous souhaitez contribuer à la réflexion sur cet enjeu, dites-le-nous à touspourlarecherche.com.

Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec

(NDLR) Le scientifique en chef du Québec, Rémi Quirion, a entrepris une consultation inédite pour permettre au public de participer à l'élaboration du plan stratégique qui guidera les activités des trois grands Fonds de recherche québécois : Nature et technologies, Santé, et Société et culture. Une plateforme de co-construction de propositions a été lancée avec la collaboration de l'Institut de gouvernance numérique - touspourlarecherche.com - où vous pouvez identifier les thématiques, inscrire de nouvelles propositions et voter pour celles que vous aimez. 

Jusqu'ici, le site a reçu 3488 visiteurs uniques et 224 contributions (84 propositions - 119 arguments ). La consultation se poursuit jusqu'au 23 juin. Un débat public aura lieu le 26 juin à l'ENAP, afin de pousser plus loin l'identification des meilleures idées. Le Soleil veut appuyer cette démarche innovante et nous publions, cette semaine et la semaine prochaine, un texte sur le thème hebdomadaire de la campagne. 




À lire aussi

  • Pierre Asselin | Décloisonner la science

    Pierre Asselin

    Décloisonner la science

    ÉDITORIAL / Les sorties et les consultations du scientifique en chef du Québec, Rémi Quirion, ne font pas souvent les manchettes. Le responsable des... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer