Être Canadiens sans le Québec

Philippe Couillard a présenté le 1er juin le... (La Presse canadienne, Jacques Boissinot)

Agrandir

Philippe Couillard a présenté le 1er juin le document de 200 pages intitulé Québécois, notre façon d'être Canadiens.

La Presse canadienne, Jacques Boissinot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Devons-nous être surpris de l'attitude de fermeture de Justin Trudeau et des autres premiers ministres provinciaux devant la démarche constitutionnelle louable de Philippe Couillard? Pour eux, le monstre avait déjà été dompté; la bête étant emprisonnée dans l'oubli entre les quatre murs de l'indifférence des Canadiens fédéralistes.

Mais voilà que le premier ministre libéral réveille un Québec constitutionnel endormi qu'il avait lui-même contribué à maintenir dans un coma artificiel. Qu'est-ce qui se cache derrière cette surprenante volte-face? Évidemment, elle déstabilise la position autonomiste de la CAQ, tout en profitant des divisions dans le clan souverainiste. Puisque sa démarche est évolutive, sans agenda précis, cela lui permettra de se draper dans le fleurdelisé lorsque les débats électoraux nécessiteront une affirmation nationale.

Cependant, c'est la réaction du ROC qui inquiète le plus. Quelle arrogance de la part de ce groupe majoritaire qui n'accepte pas le moindre compromis par rapport aux demandes légitimes du Québec! Comment ces fédéralistes purs et durs peuvent-ils nier l'importance d'une reconnaissance dans la Constitution d'une société distincte francophone, possédant une histoire, une culture et un droit civil qui lui sont propres? L'évidence de ces différences que l'on retrouvait dans la Constitution de 1867 ne devrait-elle pas prendre place dans des amendements à la Charte constitutionnelle de 1982? Le Canada anglophone est en dette envers les francophones qui n'ont pas mérité l'affront du rejet de leur identité propre, lors de leur exclusion de l'entente concoctée par P.E. Trudeau au moment du rapatriement de la Constitution.

Si la démarche constitutionnelle aboutit un jour, le gouvernement Couillard aura-t-il tendance à négocier ultimement des arrangements minimalistes où la compromission ferait place aux compromis? Il ne faudrait pas que le Québec entre à genoux dans une nouvelle Constitution renégociée qui nous ferait regretter la situation antérieure. Si «être Québécois, c'est notre façon d'être Canadiens», j'ose espérer que le fait d'être Canadiens ne nous empêchera pas de vivre pleinement notre originalité québécoise dans sa plénitude.

Marcel Perron, Neuville




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer