Agrandir la bibliothèque pour qui? Et pourquoi?

L'auteure de la lettre se questionne sur la... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

L'auteure de la lettre se questionne sur la nécessité de fermer temporairement la bibliothèque Gabrielle-Roy pour la rénover.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

(Québec) Dernièrement, j'ai pris connaissance du projet d'agrandissement de la bibliothèque Gabrielle-Roy, transformations au coût de 40,5 millions $.

Je fréquente quelques bibliothèques en haute ville, en particulier pour Internet. Celle des Jésuites, et la Maison de la littérature pour y travailler et y dessiner. Je vais à Gabrielle-Roy environ 1 fois sur 10. 

Cet endroit est très fréquenté, en particulier pour les postes d'ordinateur - plus d'une centaine, je crois, aux 1er, 2e et 3e étage, avec l'îlot-arbre magnifique au centre. Le lieu est occupé par des gens de tout genre, qu'on peut deviner défavorisés pour la grande majorité. Mais quoi qu'il en soit, tout le monde est à son poste, concentré et tranquille. Soit pour des jeux, des recherches, des communications Facebook, ou autres, écouter des émissions, de la musique, tout le monde y trouve son compte. Aussi, un scanneur est disponible, ce qui n'est pas à négliger, ainsi qu'un photocopieur.

Le premier étage comprend aussi un magnifique département pour enfants, souvent agrémenté d'installations thématiques. Et souvent, dans l'autre partie du premier étage, des expositions, dont plusieurs récemment sur les étapes de réalisation de bandes dessinées d'auteurs d'ici, sont très bien montées et intéressantes.

Sans parler des postes d'écoute vidéo avec fauteuils et écouteurs, des cubicules au troisième étage pour ceux qui ont leur portable, les grandes tables au premier avec l'accès aux journaux du jour. Cet endroit, je crois, est essentiel pour les membres qui le fréquentent. L'endroit est silencieux, bien surveillé, les commis gentils et affables pour fournir toute explication. Bref, ce lieu m'apparaît un havre utile, important voire essentiel en tout temps.

Agrandir, améliorer pour 40 millions $ pour qui? Et pourquoi? 

Qui demande ça? Fermer la bibliiothèque pendant deux ans me semble inacceptable. Peut-être pas pour moi, puisque je m'arrange très bien en haute ville, mais pour tous ceux qui font de ce lieu un endroit où ils peuvent avoir une activité qui leur plaît, voire une communication avec leur famille et amis d'ici ou d'ailleurs.

On parle de faire «un lieu avant-gardiste, technologique et accueillant», de rénover pour «permettre d'atteindre des records [d'abonnements]», une bibliothèque «branchée sur la modernité» (qu'est-ce que la modernité?).

Je suis certaine que si les abonnés pouvaient voter entre l'agrandissement et la fermeture, ou pour le statu quo, 99 % d'entre eux voteraient pour conserver les lieux comme ils sont. 

Ces décideurs vont-ils sur place quelques heures? Pourquoi toujours plus grand, plus gros? Quelle est la bonne nouvelle dans tout ça? Et pour qui?

Line Arsenault, Québec




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer