Dormez bien, Monsieur le ministre

Le fait qu'un homme ayant un passé criminel... (Archives AP, Eric Risberg)

Agrandir

Le fait qu'un homme ayant un passé criminel soit devenu chauffeur pour Uber inquiète le porte-parole du Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec.

Archives AP, Eric Risberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

(Québec) Le 14 mars dernier, lors de la tempête mortelle, le ministre des Transports Laurent Lessard a cru bon d'ignorer paisiblement la situation mettant en péril la vie de certains Québécois. Aujourd'hui, la météo est certainement plus clémente, mais l'indolence du ministre n'en demeure pas moins inacceptable et à la limite de la négligence.

Des médias ont dévoilé cette semaine l'existence de Sam, un homme coupable de voies de fait armées. Ces accusations l'ont empêché de continuer à travailler dans le taxi, mais chez Uber, aucun problème. Sam est passé comme une lettre à la poste. Sam a même raconté qu'il connaît un autre chauffeur d'Uber détenteur d'un casier judiciaire.

La réponse du ministre? Pour résumer simplement : on va demander un rapport. Bravo, Monsieur le ministre! Vous apprenez que des criminels conduisent des passagers insouciants sur votre territoire et votre premier réflexe est de demander un rapport? On voit bien que vous êtes au gouvernement depuis longtemps. Un homme d'action, disons Robert Poëti, aurait agi plutôt que de pelleter du papier en espérant que le problème va disparaître de lui-même, comme une tempête de neige au mois de mars. Ordonner à Uber d'immédiatement faire réviser les dossiers de ses 10 000 chauffeurs québécois par un corps de police ne vous a pas traversé l'esprit? Êtes-vous conscient que si une victime est faite dans une voiture d'Uber, vous et votre gouvernement porterez une partie du blâme? Pensez-y, Monsieur le ministre.

Voici quelques éléments pour alimenter votre réflexion. Pas plus tard que la semaine dernière, Uber a versé 25 millions $ aux villes de Los Angeles et San Francisco après qu'il ait été démontré que ses vérifications d'antécédents criminels étaient largement incomplètes et déficientes, que la compagnie mentait au public. 

À Boston, toujours la semaine dernière, une nouvelle procédure de vérification plus stricte, exigée par l'État du Massachusetts, a exclu plus de 8000 chauffeurs Uber d'un seul coup. La nouvelle procédure encadrée par la police, pas par une agence privée, a démontré que près de 11 % des conducteurs d'Uber ont des casiers judiciaires trop lourds pour demeurer un «partenaire». Parmi les 8000 chauffeurs Uber exclus par les nouvelles règles, on trouve des agresseurs sexuels, des voleurs, des vendeurs de drogues... Bref, même aux États-Unis, pays des libertariens, on trouve que de laisser Uber s'autoréguler est une bien mauvaise idée.

Le cas de Sam est toujours instructif, ici. Sur son document de vérification d'Uber, émis par Garda, juste en dessous de «aucun résultat [judiciaire]», il est écrit : «seule la comparaison d'empreintes digitales permet de confirmer l'existence ou l'inexistence d'un casier judiciaire.» Même l'agence de sécurité d'Uber lui affirme que ses vérifications sont dépassées. 

Vous voulez parler d'innovation, Monsieur Lessard? Vous voulez qu'on discute de modernisation du transport de personnes? Pourquoi ne pas exiger que tous les transporteurs de personnes fassent vérifier leurs empreintes digitales? Nous l'avions proposé à votre gouvernement, mais vous avez préféré abaisser la barre pour Uber, dont les contrôles sont en deçà de ce qu'on exige simplement dans le taxi. Pourquoi ne pas penser aux Québécois plutôt que de constamment faire les quatre volontés d'une multinationale qui n'a clairement aucun respect ni pour vous ni pour nous?

Abdallah Homsy, porte-parole, Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer