Les piétons ne font pas le poids devant les camions

À Québec, «la sécurité des piétons ne fait... (La Presse, Patrick Sanfaçon)

Agrandir

À Québec, «la sécurité des piétons ne fait pas le poids devant le confort des automobilistes», estime l'auteur.

La Presse, Patrick Sanfaçon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

En dépit de ses engagements verbaux répétés en faveur des transports actifs et malgré qu'elle se soit dite intéressée par des initiatives montréalaises telles que «Vision zéro», qui s'efforce d'améliorer les infrastructures piétonnières afin de réduire les accidents impliquant des marcheurs, la Ville de Québec n'accorde que bien peu d'importance aux demandes des principaux intéressés et de ceux qui connaissent le mieux les améliorations nécessaires à leur sécurité, j'ai nommé les marcheurs.

Voici un exemple flagrant:

Il y a quelques années, alors que s'annonçaient des travaux de rénovation majeurs dans la côte de Sillery, la Ville présentait des plans de rénovation. Ces plans incluaient un passage piétonnier à hauteur de l'église Saint-Michel, ce qui faisait que les changements prévus paraissaient modernes et favorables aux transports actifs. Sur les images, des piétons heureux et décontractés traversaient la côte en toute sécurité. Or, au moment d'effectuer les travaux, mine de rien, le passage piétonnier a été abandonné. Constant l'absence du passage piétonnier, le conseil de quartier de Sillery a fait des représentations soutenues auprès de la Ville pour savoir quand le passage piétonnier serait enfin ajouté. Réponse de la ville: un passage piétonnier ralentirait trop la circulation automobile et compliquerait la conduite des automobilistes qui montent.

Mais... et le passage annoncé et prévu? Et les piétons? Où traverseraient-ils? Pas de réponse de la part de la Ville. Sauf peut-être l'invitation implicite à traverser n'importe où, à n'importe quel moment, ou à faire de longs détours vers les intersections comportant des panneaux d'arrêt plus loin.

Mais ce n'est pas tout: il y a quelques jours, un panneau est apparu à l'endroit même où la Ville a refusé d'installer le passage piétonnier il y a quelques années, annonçant un changement de signalisation: il y aura désormais panneau d'arrêt. Les piétons, les citoyens, le conseil de quartier auraient-ils finalement obtenu gain de cause? Que non. Le panneau d'arrêt servira à faciliter les déplacements des camions qui iront et viendront dans la côte au cours des prochaines années, afin de construire le projet immobilier Sous les Bois.

Que voilà une anecdote révélatrice. On peut en conclure que:

• La sécurité des piétons ne fait pas le poids devant le confort des automobilistes.

• Le confort des camionneurs et des entrepreneurs, en revanche, passe avant celui de ces mêmes automobilistes.

• L'engagement de la Ville envers les transports actifs n'est que paroles en l'air. Ce qui compte vraiment, c'est la circulation à moteur, surtout quand elle favorise «le développement».

À quand une Ville véritablement soucieuse du confort, de la sécurité et de la santé de celles et ceux qui font le choix des déplacements actifs et viables?

Gerrit Dogger, Québec




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer