SRB: le territoire oublié

Ceux qui veulent éviter l'étalement urbain à tout... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Ceux qui veulent éviter l'étalement urbain à tout prix désirent-ils que toute la population de la ville de Québec déménage dans des gratte-ciel sur l'axe du boulevard Laurier à la Colline parlementaire?

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Quelque chose m'inquiète dans le débat SRB-troisième lien. Jusqu'ici, tous les projets dont il a été question sur la rive nord (je ne parle pas de ce qui s'est passé avant l'abandon de l'idée du SRB par Lévis) semblent présumer qu'un bon système de transport en commun qui fonctionnerait serait un système qui privilégierait l'axe boulevard Laurier-Colline parlementaire en ignorant le reste du territoire.

Ceux qui veulent éviter l'étalement urbain à tout prix désirent-ils que toute la population de la ville de Québec déménage dans des gratte-ciel sur cet axe? J'en ai l'impression, à voir comment on ignore qu'il existe des gens ailleurs.

Si l'on veut aller de Lebourgneuf à Orsainville, actuellement, il faut un minimum de 50 minutes en autobus, et ce, à la condition expresse de n'attendre à aucun des deux arrêts de bus où il faut se présenter, alors qu'en voiture, le trajet se fait en 15 minutes au maximum. Et ce n'est que l'un des exemples où les usagers souffrent le moins.

Ignore-t-on que la ville est déjà étalée? Et ce n'est pas nouveau, il y a des gens à Charlesbourg, à Beauport, à Loretteville, à Beaumont et à Saint-Michel depuis le XVIIe siècle. À entendre certains intellos, tous ces gens sont implicitement des méchants qu'il faut punir: ils se sont établis là où l'on ne veut pas qu'ils soient.

Si l'on ne fait rien d'efficace pour le nord et l'est en transports en commun, ce n'est pas un SRB est-ouest de quelques kilomètres qui arrangera les choses. Je comprends parfaitement, dans les circonstances, que quelqu'un qui veut se rendre de Beauport à Beaumont essaie d'y aller par un lien direct, un troisième lien à l'est. Au moins, s'il reste pris dans un bouchon, il n'aura pas fait 50 km auparavant en passant par l'entonnoir des ponts actuels. Et que dire de ces 50 km inutiles pour ceux qui se rendent en voiture du bas du fleuve à la Côte nord? Ils n'existent pas eux non plus?

On voudrait encourager les gens à prendre leur voiture que l'on ne pourrait faire mieux que dans les débats actuels. Et ce, en prétendant exactement le contraire.

Décidément, plusieurs ont des lubies et prennent leurs désirs pour des réalités. Ce sont les contribuables de toute la grande région de Québec (et plus) qui paieront pour cela. Alors il vaut mieux penser à tout le monde, et surtout voir plus loin que le bout de son nez. Trop de gens restent silencieux et n'expriment pas clairement tous les besoins, cela m'inquiète.

Alain LaBonté, Québec




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer