Le «Lab-école»

Lettre à M. Sébastien Proulx, ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Lettre à M. Sébastien Proulx, ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport

Nous tenons à saluer votre projet de «Lab-école», une initiative audacieuse et novatrice. Celui-ci met de l'avant l'importance d'un environnement sain et sécuritaire pour optimiser la réussite scolaire et la santé des élèves. Les apprentissages qu'y feront les enfants leur serviront tout au long de leur vie afin qu'ils puissent s'émanciper à la hauteur de leurs ambitions.

Nous avons pu comprendre qu'une approche participative est de mise pour appuyer les travaux de M. Ricardo Larrivée, M. Pierre Lavoie et M. Pierre Thibault. Une telle méthode est gagnante, car elle permet de mieux adapter les actions aux besoins des individus et communautés ciblés. Cependant, nous constatons l'absence de représentants de la santé publique dans ces efforts de convergence d'expertise. Ces professionnels possèdent une expertise riche de plusieurs années sur les meilleures pratiques pour favoriser un développement optimal des enfants dans le milieu où ils passent la majeure partie de leur temps : les écoles. Comme vous le savez, l'éducation constitue un des principaux déterminants de la santé d'une population. De plus, un enfant en bonne santé apprendra mieux et une personne éduquée aura plus de pouvoir pour améliorer sa santé.

L'approche École en santé, mise de l'avant par l'Organisation mondiale de la santé, a été adaptée et mise en place avec succès au Québec grâce à un partenariat prometteur entre le domaine de la santé et celui de l'éducation, ce dernier en étant le porteur principal. De plus, des experts de santé publique ont déjà étudié l'exemple inspirant des pays scandinaves pour développer des projets à la hauteur des standards de qualité québécois. Bien sûr, il y a encore une grande place pour l'amélioration et le projet «Lab-école» est fort intéressant en ce sens. Il s'agit là d'une plate-forme unique pour donner lieu à des échanges d'expertise et surtout, à l'innovation tant recherchée.

La présente est donc pour vous demander de considérer l'intégration d'experts de santé publique au coeur des activités visant à imaginer et concrétiser le meilleur pour les écoles et les élèves de demain. Les experts de notre domaine seraient heureux de partager avec vous ces savoirs émergeant tant de la recherche que de l'expérience de plusieurs années. Il nous fera plaisir d'en discuter avec vous plus amplement.

David-Martin Milot, président, Jeunes médecins pour la santé publique




À lire aussi

  • Brigitte Breton | Au Québec, on bouge?

    Brigitte Breton

    Au Québec, on bouge?

    ÉDITORIAL / Il est urgent qu'on bouge au Québec. Les jeunes sont de moins en moins en forme et ce n'est pas parce que Québec est resté totalement... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer