Redonner vie aux Nouvelles-Casernes

Les Nouvelles-Casernes ont tout ce qu'il faut pour... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Les Nouvelles-Casernes ont tout ce qu'il faut pour devenir un haut lieu de l'histoire des familles en Amérique du Nord.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Un demi-siècle d'incertitudes a vu le grand ensemble historique des Nouvelles-Casernes sombrer dans une décrépitude indigne du statut de Québec, ville du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Cette lettre s'adresse à tous les élus qui, à différents moments depuis 50 ans, ont défendu la restauration des Nouvelles-Casernes. Ce joyau de notre histoire attend toujours sa mise en valeur. Rappelons que sans cet ouvrage défensif majeur, les forces anglo-américaines de Benedict Arnold auraient sans doute conquis Québec en 1775-1776. On ne peut qu'imaginer la suite.

Une «crise des artéfacts» a éclaté le 23 février dernier en rapport avec la volonté fédérale de déménager vers Gatineau sa collection d'artéfacts située à Québec. Les soussignés ont réagi en avançant une solution qui suscite un intérêt réel et grandissant. Notre proposition vise le maintien par Ottawa de millions d'artéfacts dans leur milieu d'origine, mais l'associe par-dessus tout à un projet intégré de restauration des Nouvelles-Casernes.

Un même lieu pourrait réunir à cette collection du gouvernement du Canada les collections d'artéfacts de l'Université Laval, de la Ville de Québec et du gouvernement du Québec, pour lesquelles s'élaborait déjà le projet de regroupement en un centre scientifique commun. Le potentiel d'un ambitieux centre d'archéologie se dessine aujourd'hui dans les bâtiments connus sous les noms «Logis des Officiers» et «Corps de Garde», immeubles inséparables du site même des Nouvelles-Casernes.

Notre proposition associe en un lieu évocateur l'étude des artéfacts à celle des populations qui les ont connus. En plus d'une présence archéologique savante, la proposition vise le regroupement aux Nouvelles-Casernes restaurées des nombreux organismes civils liés à l'histoire de Québec et des populations variées qui y ont vécu. Une place de choix devra revenir à l'histoire des familles.

L'année 2017 célèbre quatre siècles d'implantation familiale sur le territoire de Québec, où le nom même de Canada est né. Cette borne historique se marie aux commémorations qui soulignent le 150e anniversaire du «Dominion du Canada», événement politique à l'origine d'une remarquable expansion continentale. Québec a été capitale d'une Amérique française, mais a également accueilli une importante immigration durant sa période britannique. Plusieurs générations successives à Québec ont par la suite essaimé. L'histoire de ces migrations intéresse des millions d'individus qui n'attendent peut-être qu'une invitation pour retrouver leurs racines.

Ce rôle fondateur de Québec dans l'épopée nord-américaine mérite d'être raconté et le site des Nouvelles-Casernes apparaît tout désigné pour ce faire. Il appartient à Québec de parler à une diaspora avide d'en savoir plus sur sa «petite histoire». Des pionniers appelés Bouchard, Chrétien, Couillard, Johnson, Lévesque ou Trudeau ont défriché, cultivé, habité et peuplé cette terre. Ces patronymes se sont peu à peu propagés aux quatre coins du continent et relient aujourd'hui une parenté étonnamment curieuse de mieux connaître ses origines.

La restauration des Nouvelles-Casernes présente une occasion rêvée de renouveler le tourisme autour des ancêtres et des artéfacts. La corde sensible de milliers d'Américains vibre à la seule évocation de leurs origines à Québec. L'Internet prouve depuis deux décennies la profondeur de «l'émotion généalogique»: il suffit maintenant d'en faire le plein par le tourisme de racines. Les Nouvelles-Casernes ont tout ce qu'il faut pour devenir un haut lieu de l'histoire des familles en Amérique du Nord.

Les instances gouvernementales et universitaires sont sollicitées, au moment où un projet rassembleur et cohérent se dessine enfin pour les Nouvelles-Casernes.

Pierre Gendreau-Hétu et Steve Gilbert, Projets Québec ADNy / ADNmt




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer