Pour développer le hockey mineur au Nunavik

Joé Juneau s'implique dans le développement du hockey... (Fournie par l'administration régionale Kativik)

Agrandir

Joé Juneau s'implique dans le développement du hockey au Nunavik depuis 2007.

Fournie par l'administration régionale Kativik

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Récemment, une décision prise par notre comité exécutif mixte concernant le hockey mineur dans la région a fait la manchette dans les médias du Sud. Nous avions anticipé l'effet que susciterait cette décision puisqu'elle concerne un ancien joueur de hockey de la LNH, Joé Juneau, qui a mis sur pied un programme de hockey dans notre région. Nous sommes tous vraiment passionnés de hockey. C'est la même chose au Nunavik et ailleurs dans l'Arctique.

Financé par le Programme Ungaluk pour des collectivités plus sûres depuis 2007, le Programme de développement des jeunes du Nunavik axé sur le hockey (PDJNH) a reçu en moyenne 2,2 millions $ par année. Comme son nom le laisse entendre, le Programme Ungaluk vise à réduire la criminalité. Depuis 2014, les critères d'admissibilité au Programme Ungaluk sont resserrés afin que les projets répondent davantage à l'objectif principal du programme.

Évaluation

En 2015, nous avons renouvelé en totalité le financement du PDJNH, mais nous avons aussi commandé une évaluation du programme afin que nous puissions prendre des décisions éclairées concernant son financement. Nous avons choisi la firme Goss Gilroy inc. qui compte plus de 30 ans d'expérience dans l'évaluation de programmes.

L'évaluation, réalisée en collaboration avec Joé Juneau, a eu lieu au cours de la saison de hockey 2015-2016. Le rapport final a été achevé en décembre 2016 et présenté à notre comité exécutif mixte. L'évaluation a tenu compte du contexte de la réalisation d'un programme de hockey au Nunavik. Elle a fait ressortir certains aspects qui ont contribué à notre décision unanime d'approuver seulement 1,3 million $ sur les 2,2 millions $ demandés en 2016 pour le PDJNH.

Selon l'évaluation, le PDJNH n'aurait aucun effet direct sur la prévention de la criminalité, contribuerait très peu à la persévérance scolaire et ne satisferait qu'à quatre des six priorités du Programme Ungaluk. De plus, le PDJNH ne comporterait pas de composante culturelle proprement inuite, alors qu'il s'agit d'une exigence pour obtenir du financement du Programme Ungaluk.

Le rapport final conclut notamment ce qui suit: «Si le programme était seulement considéré comme un programme "Sélect", on pourrait affirmer qu'il s'agit d'un programme efficace. Toutefois, ce n'est pas le cas et il faut accorder une attention au manque de soutien des volets "développement du hockey à l'échelle locale" et "tournois régionaux".» [Traduction]

Cette partie du rapport a orienté notre décision à l'égard du financement du PDJNH cette année, de même que le nombre élevé de jeunes qui étaient exclus du Programme. L'évaluation a souligné que seulement environ 3 % de la population ciblée profitait pleinement du financement de 2,2 millions $. C'est pourquoi nous avons décidé de soutenir les demandes de financement concernant le hockey, y compris celles du PDJNH, qui visaient à développer le hockey à l'échelle locale et régionale. Nous voulons que plus de jeunes jouent au hockey à tous les niveaux, pee-wee à junior, dans chaque communauté et dans l'ensemble de la région et que moins d'accent soit mis sur les joueurs élites.

Nous avons également décidé de créer un groupe de travail qui se penchera sur le développement ultérieur du hockey mineur au Nunavik. Nous voulons voir comment le hockey mineur est structuré dans les régions inuites voisines et avons l'intention de consulter les Inuits de notre région ainsi que des experts en tenant une réunion régionale.

Approche positive

Le rapport complet de l'évaluation peut être consulté sur le site Web du Programme Ungaluk. Nous avons trouvé particulièrement intéressante la section du rapport qui décrit une approche intitulée «développement positif des jeunes». Cette approche propose l'élaboration d'un programme complet qui inclut toutes sortes de compétences et reflète les valeurs de la communauté. II priorise le développement personnel et les compétences essentielles. Nous voulons préconiser une telle approche dans le développement ultérieur du hockey mineur au Nunavik.

Enfin, nous avons remarqué que de nombreux passionnés de hockey et de dirigeants politiques, notamment à l'Assemblée nationale, se prononcent en faveur du programme de hockey à l'égard duquel nous, en tant que dirigeants inuits, avons eu une décision difficile à prendre. Notre choix s'est fait sur plusieurs années et repose sur une évaluation professionnelle de 100 pages que nous vous encourageons à lire pour en tirer vos propres conclusions. Nous espérons que vous comprendrez ensuite pourquoi nous voulons entamer un nouveau chapitre en ce qui concerne le développement du hockey mineur au Nunavik. Nous voulons un programme conçu par et pour les Inuits qui permettra à beaucoup plus d'enfants et de jeunes de jouer au hockey.

Jobie Tukkiapik, président, Société Makivik




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer