Par la faute de Phénix, je n'ai pas droit à l'assurance-emploi

Les ratés du système Phénix affectent un grand... (Archives La Presse canadienne)

Agrandir

Les ratés du système Phénix affectent un grand nombre de Canadiens.

Archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

J'ai fait une demande de révision à l'assurance-emploi le 28 octobre 2016 car mon relevé d'emploi de l'Agence du Revenu du Canada (ARC) est erroné. Bravo Phénix. Donc, il y a un «petit» écart de 195,5 heures. Ces heures, réellement travaillées, qui me donneraient droit à l'assurance-emploi.

Eh bien, en date d'aujourd'hui, le 2 mars 2017, soit quatre mois plus tard, mon dossier n'est toujours pas réglé.

Je raconte : j'ai reçu un premier appel le 21 novembre 2016 de Services Canada. Entre cette date et le 23 janvier 2017, j'ai parlé à six reprises à l'employée et à chaque fois elle disait qu'elle attendait des réponses de l'ARC pour confirmer mes heures. J'ai pourtant fourni tous mes relevés de paie, mais ça ne suffit pas.

Le 26 janvier 2017, j'ai reçu une lettre d'une dame de l'ARC pour que je communique avec elle quant à l'assurabilité de mon emploi avec le Gouvernement du Canada. Jusqu'à aujourd'hui, j'ai parlé à huit reprises à cette dame. Elle aussi communique et attend des réponses de l'ARC pour confirmer mes heures. Elle aussi a également tous mes talons de paie ainsi qu'un tableau totalisant toutes mes heures travaillées et les paiements qui y correspondent.

Et voilà que, mardi dernier, le 28 février 2017, après un mois de discussion avec cette même personne, elle m'annonce que ma demande n'aurait jamais dû être sur son bureau et que ce serait Services Canada qui devrait s'en occuper. Eh Oui! Mais ce n'est pas certain encore... Elle attend le résultat de la demande de procédures pour me le confirmer et remettre tout ça à Services Canada. D'ici là, ne connaissant pas les procédures et à qui doit aller mon dossier, personne ne travaille sur mon cas. Alors après quatre mois, le tiers d'une année, je suis vraiment désespérée, pour ne pas dire en colère et j'en arrive à me demander si ce n'est pas voulu, tout ce cirque. Je fais réellement rire de moi. Voilà!

Je ne suis sûrement pas la seule victime de Phénix, donc il faut le dire et le crier haut et fort.

Sylvie Rouleau, Grand-Mère




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer