Une loi spéciale aura des conséquences néfastes

La Bâtonnière du Québec, Claudia P. Prémont... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

La Bâtonnière du Québec, Claudia P. Prémont

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

En réponse au texte «Le Barreau doit défendre l'indépendance des juristes», paru le 23 février

Cher collègue,

Je vous remercie pour votre lettre ouverte et salue vos 32 années de pratique au sein du gouvernement. 

Vous me demandez de rectifier certains propos tenus par le président du Conseil du trésor sur la place publique, propos qui sont potentiellement préjudiciables à notre profession ainsi que de nature à compromettre la protection du public.

Or, c'est exactement ce que j'ai fait dans ma lettre au premier ministre Philippe Couillard, le 21 février dernier, rendue publique sur le site du Barreau. Je rappelais au premier ministre que, dès le 8 novembre 2016, j'ai interpellé la ministre de la Justice Stéphanie Vallée pour lui rappeler l'importance de régler rapidement le conflit qui oppose les juristes de l'État au gouvernement. J'ai réclamé la même chose du ministre Pierre Moreau dès son arrivée en poste.

Le Barreau du Québec considère que la présente situation ne peut plus durer et qu'elle entraîne des conséquences désolantes sur la saine administration de la justice. Plusieurs dossiers sont remis et les délais s'allongent de plus en plus. Il est urgent de régler ce conflit, car c'est la confiance du public qui en souffre.

Je soutiens le rôle fondamental des juristes de l'État dans la saine administration de la justice. Je reconnais également leur indépendance professionnelle et l'importance de la préserver intacte. Je vous rappelle aussi le communiqué du Barreau du Québec du 14 février dernier, dans lequel j'exprimais : «Cette situation a assez duré et le temps est venu de considérer le rôle fondamental des juristes de l'État dans la bonne marche des activités législatives». Il est primordial que le gouvernement reconnaisse ce rôle fondamental dans le processus législatif et judiciaire de notre province.

Soyez assuré que je vais faire tout le nécessaire pour permettre aux parties d'en arriver à un règlement satisfaisant pour chacune d'elle. J'ajouterais que tous ont intérêt à régler ce conflit à la table de négociations. Le recours à une loi spéciale n'est pas une option à envisager, car cela aurait des conséquences dramatiques et néfastes pour les parties et pour la société québécoise.

La bâtonnière du Québec, Claudia P. Prémont, Montréal




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer