J'ai faim d'une réforme électorale

Le Parti libéral du Canada, alors qu'il s'est retrouvé bien bas dans les... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Le Parti libéral du Canada, alors qu'il s'est retrouvé bien bas dans les intentions de vote, a eu un «grand appétit» pour changer notre mode de scrutin. En 2011, quand les libéraux ne récoltaient que 11 % des sièges avec près de 19 % des votes, ils dénonçaient haut et fort notre mode de scrutin inéquitable envers les citoyennes et citoyens et les partis politiques.

En 2015, devant leur succès électoral (39 % des votes, mais plus de 54 % des sièges) ce gouvernement prétend maintenant que les Canadiennes et Canadiens ont moins «d'appétit» pour un renouvellement du mode de scrutin. 

Est-ce une question «d'appétit» (du latin appetere pour désirer) ou d'éthique (faire des choix en fonction de valeurs privilégiées)? Belle manière de se libérer d'un engagement où des enjeux d'équité et de justice sociale priment... 

Les citoyennes et citoyens ont été consultés l'automne passé et, de manière très majoritaire, ont affirmé qu'ils voulaient un mode de scrutin proportionnel. Madame la ministre Moncef ne nous a pas crus et elle a remis la partie en décembre 2016 en nous sondant pour s'assurer de «l'appétit» du peuple. C'est le comble de l'insulte pour celles et ceux qui se sont rendus en grand nombre à cette consultation de se faire dire que leur voix ne compte pas. 

En janvier 2017, la nouvelle ministre Gould entre en fonction et déclare au premier abord qu'elle ne promet rien. Elle étudiera la question et elle sort en catimini les résultats d'un sondage pancanadien. La satisfaction notée dans cette enquête envers la démocratie canadienne empêchera-t-elle «l'appétit» de réformer le système électoral? De qui veut-on rire? 

Ainsi va le politique... et tant que nos politiciens ne feront pas preuve de plus de cohérence et en outre de courage, nous ne mettrons pas notre confiance en eux. Et ce n'est pas les sourires aux citoyens et dans les médias, les «selfies», les tournées canadiennes du premier ministre Trudeau qui ajouteront au parler vrai. Le peuple n'est plus naïf et innocent et nous voulons que chaque voix compte. La confiance d'un peuple se gagne avec des actions courageuses et cohérentes avec les engagements. 

Marie-Claude Bertrand, Montréal

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer