L'effacement progressif du français au Canada

Jean-Yves Duclos... (Erick Labbé, Le Soleil)

Agrandir

Jean-Yves Duclos

Erick Labbé, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Lettre à Jean-Yves Duclos, député de Québec

Je vous remercie de m'avoir transmis le calendrier 2017 dans lequel vous soulignez certaines dates importantes en rétrospective de l'histoire du Canada dans le cadre de la campagne Célébrons 150 ans d'excellence.

Comme je constate que certaines dates importantes ont été oubliées sans doute par inadvertance de votre part, je vous le retourne en vous indiquant quelques autres dates que vous pourriez y inclure, qui amélioreront, j'en suis convaincu, les 150 ans d'excellence de la participation du Québec au sein de la Confédération. Je vous les donne donc en étant assuré qu'au cours de la campagne que vous avez entreprise pour vendre le Canada, vous n'oublierez pas d'en souligner l'importance, car elles l'ont été pour l'autre peuple fondateur de la Confédération.

1864 : abolition des écoles françaises de la Nouvelle-Écosse.

1871 : abolition des écoles françaises du Nouveau-Brunswick.

1872 : abolition des écoles françaises de l'Île-du-Prince-Édouard, privant ainsi les Acadiens de l'enseignement de leur langue.

1892 : au tour de l'Alberta et des Territoires du Nord-Ouest malgré la signature d'un engagement lors de la création de la province avec Louis Riel.

Et on continue, 1902, la Saskatchewan, 1912, règlent 17 en Ontario défendant l'utilisation de la langue française à l'école.

1885 : assassinat par pendaison du fondateur du Manitoba et de la Saskatchewan Louis Riel. Vous pourriez aussi rappeler la fameuse citation de Macdonald : «même si tous les chiens du Québec aboient en sa faveur, Riel sera pendu»

1917 : imposition de la conscription.

1942 : de nouveau imposition de la conscription malgré la promesse de Mackenzie King lors de l'élection de 1940.

1982 : modification de la constitution du Canada sans l'accord du Québec et réduction des pouvoirs du gouvernement du Québec par l'imposition de la Charte des droits et libertés.

Je pourrais sans doute en rajouter comme le «génocide culturel des Autochtones» décrit par la Commission de vérité et de réconciliation, mais mon calendrier serait trop imposant. Mais si vous croyez nécessaire d'en rajouter, je vous en laisse l'initiative.

Constitutionnellement vôtre,

Lucien Lessard, député du Parti québécois 1970-1982

Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer