C'est ça, «faire de la politique autrement»?

Gaétan Barrette, ministre de la Santé... (Photo Adrian Wyld, archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Gaétan Barrette, ministre de la Santé

Photo Adrian Wyld, archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

La publication du règlement abolissant les frais accessoires constitue, une fois de plus, l'illustration parfaite du modus operandi qui anime Gaétan Barrette, ministre de la Santé. Il agit seul. Il consulte au minimum et pour la forme, parce qu'il y est obligé. Il instrumentalise les institutions. Il travestit les règles démocratiques. Il bâillonne tous ceux qui ont un mot à dire, et surtout s'ils sont d'avis contraire. Il impose sa loi. Ses armes favorites : la démagogie, l'intimidation, le déni et la politique spectacle.

Omnipotent, omniscient et omniprésent, il manipule la population et les médias pour arriver à ses fins. Où est passé le beau discours selon lequel le gouvernement libéral de Philippe Couillard voulait faire «de la politique autrement»? Disparu dans un écran de fumée! Comme Donald Trump, Gaétan Barrette s'adonne aux tweets nocturnes incendiaires. Il annonce les résultats d'une négociation pendant qu'elle est en cours, ou pire, avant même qu'elle n'ait commencé. Après tout, la collaboration, l'écoute, la bonne foi, Gaétan Barrette n'en a que faire... Prendre le risque que quelqu'un lui fasse réaliser qu'il a oublié de grands pans dans chacun de ses dossiers d'accès aux soins? Jamais!

Exit le droit de négocier de bonne foi. Pourquoi se donnerait-il la peine de demander l'opinion des syndicats ou des professionnels de la santé alors qu'il nous considère comme des nuisances plutôt que comme des partenaires? Il faut réaliser à quel point les sorties de Gaétan Barrette sont stratégiquement orchestrées pour déguiser son triste bilan. Nous ne sommes pas dupes quand il centre son discours sur la rémunération des médecins pour éviter de parler de la qualité et de la quantité des soins donnés chaque jour aux patients partout au Québec. 

Devant la population, Gaétan Barrette fait le jars en reprenant la bonne vieille recette du parti. Il distribue des miettes espérant séduire les électeurs alors qu'en réalité, il leur passe sous le nez l'assiette principale qui, elle, sera servie exclusivement au privé. Il impose un régime minceur aux centres hospitaliers, poussant patients et médecins hors des murs. C'est ça la triste réalité. Les coupures sauvages qu'il impose ne profiteront qu'à des amis choisis du privé et aux compagnies d'assurances qui pourront épargner des centaines de millions de dollars en réclamations. Tout ça est proprement navrant et désolant.

À la suite des réformes-matraques du ministre Barrette, des questions se posent et les réponses sont connues. 

A-t-il permis d'améliorer l'accessibilité aux soins au cours des deux dernières années? Aucunement!

A-t-il mis le réseau à feu et à sang? Tout à fait!

A-t-il sacrifié le capital humain au bénéfice du béton? Certainement!

Entretient-il le cynisme envers les professionnels de la santé? Oui... malheureusement.

N'en déplaise au ministre de la Santé, dans notre société, le droit de négocier est un droit fondamental, comme se plaît d'ailleurs à le répéter le gouvernement lorsqu'il aborde la question des accommodements. Je ne crois pas que Philippe Couillard souhaite être le premier ministre d'un gouvernement dictatorial, sans transparence et qui ne respecte rien ni personne. M. Couillard devrait alors user de son autorité et rappeler à l'ordre de toute urgence son ministre de la Santé qui, il le dit lui-même, est déjà en campagne électorale.

Diane Francoeur, présidente 

Fédération des médecins spécialistes du Québec 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer