Il faut préserver le faubourg Saint-Michel

L'aspect champêtre des grands domaines de Sillery disparaîtra... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

L'aspect champêtre des grands domaines de Sillery disparaîtra avec la construction d'énormes édifices en hauteur, déplore l'auteur.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Lettre à Luc Fortin, ministre de la Culture et des Communications 

Vous avez reçu au mois de novembre dernier une pétition de 150 résidents pour préserver l'intégrité du faubourg ouvrier Saint-Michel situé dans le site patrimonial de Sillery. Notre faubourg est déjà reconnu par votre ministère pour son caractère patrimonial exceptionnel. Malgré le dépôt de centaines de mémoires et la volonté de toute une population pour protéger les anciens grands domaines de Sillery, vous avez donné l'accord à un projet immobilier de cinq à sept étages, le domaine Sous les Bois. Les répercussions de ce projet sur le patrimoine et sur tout un milieu de vie s'annoncent démesurées et colossales.

Nous nous sommes plusieurs fois exprimés sur le projet, nous sommes en complet désaccord avec ce complexe immobilier géant autorisé par vos fonctionnaires au coeur du site patrimonial de Sillery. Ce projet ne correspond pas à l'esprit du plan de conservation adopté en juillet 2013 et est disproportionné par rapport aux maisons centenaires de notre quartier. Les rues étroites de notre quartier s'apprêtent à devenir une voie de transit pour des centaines d'automobiles. C'est pourquoi nous exigeons que le propriétaire actuel s'entende avec l'ancien propriétaire du terrain, soit le Collège Jésus-Marie, pour qu'il fournisse un accès directement au chemin Saint-Louis. Nous croyons que l'ajout d'une rue menant directement au chemin Saint-Louis peut se faire dans le respect du site patrimonial, tout en conservant le cachet historique unique du faubourg.

L'aspect champêtre des grands domaines disparaîtra avec la construction d'énormes édifices en hauteur. Nous croyons fermement qu'il est moins dommageable d'ajouter une rue dans un milieu déjà bousillé que d'en bousiller un nouveau, soit le faubourg Saint-Michel. Il n'est pas acceptable que tout un quartier subisse les conséquences d'un développement qui contient plus de logements que son propre milieu de vie. Nous ne comprenons pas pourquoi vous refusez, selon la Ville, qu'une voie s'ouvre directement sur le chemin Saint-Louis. Comment est-ce possible que le ministère préfère détruire la quiétude, la qualité de vie de résidents, l'esprit et l'originalité d'un faubourg plus que centenaire plutôt que d'ajouter une simple rue?

Nous sommes très inquiets, et nous savons que le temps presse. La Ville de Québec nous a affirmé que les travaux commenceraient en février. Nous demandons votre intervention pour conserver notre faubourg et son cachet patrimonial.

Fabienne Barnard, porte-parole du Comité des citoyens du faubourg Saint-Michel

Pierre Vagneux, président de la Coalition pour l'arrondissement historique de Sillery

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer