Y a-t-il un pilote (libéral) dans l'avion ?

L'ancien maire Vaillancourt a plaidé coupable à des... (La Presse Canadienne, Ryan Remiorz)

Agrandir

L'ancien maire Vaillancourt a plaidé coupable à des chefs d'accusation de complot, d'abus de confiance et de fraude.

La Presse Canadienne, Ryan Remiorz

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Quelqu'un peut-il m'expliquer si, juridiquement, les membres de la famille Vaillancourt, mineurs ou majeurs, risquent aussi des peines de prison ou des amendes salées ou sucrées dans l'actuel procès pour corruption de l'ex-maire de Laval?

Je pense surtout au fait que l'ex-administrateur du bien commun a profité comme jamais par son statut d'un système de collusion fort habilement organisé. Un système dans le seul cas de ce maire qui incluait, selon Le Soleil de mai 2013, de payer des voyages en avion à plein de membres de sa famille, dont des neveux ou des nièces et des mineurs. Leur unique tâche était de transporter des montants comptants, soit jusqu'à 10 000 $ par personne pour aller les déposer dans des comptes bancaires en Suisse. Un secret bancaire estimé alors par les policiers enquêteurs à plus de 15 millions $. 

Comme bien d'autres, je me contenterais du rendement annuel et des revenus d'intérêts cumulés de 2 % par an seulement qui équivalent à 300 000 $! 

En plus, il me semble qu'une peine «exemplaire» pour cet ex-élu, c'est-à-dire quatre ans de prison ou dans la communauté (sic, certains diront ici SIQ) et payer l'amende négociée de 9 millions $ est bien peu. Ne restera-t-il pas, après toutes ces années, un magot de 6 millions $ pour se la couler douce et faire un méchant party de famille - 365 jours par année y compris Noël -, et ce, toujours aux frais des contribuables? 

Les «payeurs de taxes» sont déjà hautement exaspérés par les 222 procès criminels en péril présentement pour délais de procédure. 

Y a-t-il un pilote dans l'avion libéral de Philippe Couillard, élu pourtant pour s'occuper de nos affaires et non pas pour surpeupler les prisons comme le préconisaient les politiques de son ami déchu et sanctionné - qui l'a nommé aux Comité de surveillance des activités de renseignement de sécurité (CSARS) -, le conservateur Stephen Harper?

Gérard Briand, Montréal




À lire aussi

  • Gilbert Lavoie | <em>Un malheur n'attend pas l'autre</em>

    Gilbert Lavoie

    Un malheur n'attend pas l'autre

    CHRONIQUE / «J'ai tellement hâte qu'on cesse de parler des faits divers pour débattre de nos politiques», m'a confié récemment un apparatchik... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer