Un troisième lien, et quoi après ?

Le projet d'un SRB se défend bien en... (Ville de Québec)

Agrandir

Le projet d'un SRB se défend bien en attendant qu'un vrai système rapide soit construit entre Québec et Lévis.

Ville de Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Il est étonnant de voir nos politiciens locaux envisager la construction d'un troisième pont qu'il soit à l'est ou à l'ouest de la ville. Croire qu'un troisième pont (ou tunnel), au coût probable de 3 milliards, règlera les problèmes de circulation automobile aux heures de pointe relève tout simplement de la pensée magique !

Car un pont additionnel ne suffira pas, il faudra y ajouter des autoroutes et des accès additionnels; tout cela a également des coûts. Qu'il s'agisse de Lévis ou Québec, il est illusoire de penser qu'on va détruire des édifices pour ajouter des voies permettant l'accès à leurs centre-ville. Car ce n'est pas seulement aux ponts qu'il y a des bouchons de circulation, mais également pour entrer ou sortir du centre-ville. La circulation automobile à Québec, en dehors des heures de pointe, est fluide. Attaquons-nous donc au problème de circulation aux heures de pointe. Il y a plusieurs solutions déjà évoquées dans la presse écrite. Par exemple, l'utilisation des traversiers existants pourraient être favorisée par un tarif préférentiel subventionné et la fréquence augmentée aux heures de pointe. Combiné à d'autres solutions peu coûteuses, cela améliorerait sensiblement la circulation aux heures de pointe.

Partout en Europe, dans les villes comparables à celles de Québec et Lévis, le développement du transport passe par l'ajout de tramway et bus électrifiés. Il y a même des tramways fonctionnant à batteries qui s'alimentent en électricité aux arrêts. Cette technologie apparaît la plus intéressante car elle ne nécessite pas l'installation de lignes électriques aériennes sur tout le parcours sans impact visuel.

Il n'y a pas si longtemps, envisager de construire un tramway électrique entre Québec et Lévis à 3 milliards était impensable, c'était trop cher. La construction d'un troisième lien est encore plus impensable. Le projet d'un SRB se défend bien en attendant qu'un vrai système rapide soit construit entre les deux villes. Un SRB fonctionnant à l'électricité est une nécessité entre Québec et Lévis si on veut limiter la pollution atmosphérique et respecter la politique du gouvernement visant à électrifier les transports. Surtout que de l'électricité, le Québec en a tellement à revendre ! L'idée d'un troisième lien (pont ou tunnel) doit être abandonnée car la circulation automobile est fluide à Québec sauf aux heures de pointe.

Yves Poulin, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer