Le projet de loi 62 et les accommodements

Lors des discussions sur ce projet de loi, nous apprenions récemment que la... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Lors des discussions sur ce projet de loi, nous apprenions récemment que la Fédération des commissions scolaires du Québec avait soulevé le cas d'un musulman qui avait refusé de traiter avec des femmes prétendument au nom de sa religion.

Espérons qu'il ne s'agit que d'un cas, mais il va falloir que nos députés y prennent garde. Je ne sais pas comment on peut traiter les demandes de congé et autres demandes dans le cadre d'un calendrier scolaire serré, mais il est clair qu'il n'y a pas de place pour un accommodement qui nierait l'une ou l'autre des valeurs québécoises.

En effet, tout immigrant qui espère s'établir au Québec doit adhérer à six valeurs québécoises s'il veut obtenir son certificat de sélection du Québec, un préalable à l'obtention de la résidence permanente et éventuellement de la citoyenneté canadienne. Rappelons deux de ces six valeurs : «Les pouvoirs politiques et religieux au Québec sont séparés» (Tiens, tout un autre débat!) et «Les femmes et les hommes ont les mêmes droits».

En signant sa demande pour l'obtention du certificat de sélection du Québec, le demandeur marque son adhésion pleine et entière aux valeurs québécoises à la lumière de la sixième : «L'exercice des droits et libertés de la personne doit se faire dans le respect de ceux d'autrui et du bien-être général». C'est à la fois large et restreint, mais suffisamment indicatif pour que tout accommodement de cet ordre ne puisse pas être acceptable. Jamais, au grand jamais, on ne peut accepter pour quelque motif que ce soit qu'un individu, même en invoquant sa religion, puisse refuser de traiter avec une femme au Québec.

Comme ce contrat, car il s'agit bien d'un contrat, a été concocté sous le gouvernement Charest, il me semble que l'actuel gouvernement devrait se sentir à l'aise dans son application surtout que l'Association québécoise des Nord-Africains pour la laïcité est venue lui rappeler que bien des demandes d'accommodements religieux proviennent d'agents islamistes qui cherchent à défier leur pays d'accueil. Sauf si on pense que cette association «brasse les braises de l'intolérance».

Michel R. Leclerc, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer