Vendre le territoire québécois au privé

Quand le gouvernement Couillard en est arrivé au... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Quand le gouvernement Couillard en est arrivé au point où vendre le territoire des Québécois aux compagnies privées n'est pas un problème, vous comprenez qu'il est en train de mettre la table à Énergie Est!, s'insurge l'auteure.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Le gouvernement Couillard se comporte de façon odieuse et immorale. En effet, avec le chapitre 4 de son projet de loi 106 (Loi concernant la mise en oeuvre de la Politique énergétique 2030), il donne préséance aux compagnies gazières et pétrolières sur nos propriétés privées, sur nos champs, nos fermes, sur nos cours d'eau, et même sur nos municipalités et leurs schémas d'aménagement. Quelle façon étrange de présenter au Québec son projet de transition des énergies fossiles vers les énergies vertes!

Le gouvernement Couillard a sournoisement tenu une commission parlementaire sur ce projet de loi pendant que le monde était en vacances. Et devinez quoi? Quatre-vingt-cinq pour cent des mémoires retenus et présentés étaient en faveur de ses orientations!

L'Union des municipalités du Québec (UMQ) et la Fédération québécoise des municipalités (FQM) ont bien tenté de protéger leurs pouvoirs en matière de schémas d'aménagement, d'approvisionnement en eau potable, etc. Mais rien n'y a fait...

Le ministre Arcand a fait croire qu'il répondait aux demandes des municipalités, mais ce n'était là que des entourloupettes qu'il nomme des amendements, c'est à dire des petites choses techniques, nouveau vocabulaire, précisions par-ci par-là, etc., mais rien qui touche le fond du problème. Tout compte fait, presque tout le territoire du Québec, la vallée du Saint-Laurent et le nord du fleuve, est actuellement sous permis d'exploration. Cela veut dire que si une compagnie veut entrer sur une propriété pour explorer, elle a tous les pouvoirs pour le faire. Et si elle veut exploiter, elle peut vous exproprier... et même y construire un pipeline de raccordement...

Qu'importe la contamination des nappes phréatiques touchées par la fracturation hydraulique et par l'utilisation et l'infiltration de produits chimiques de tous genres... La santé ce n'est pas important!

Quand le gouvernement, que la population du Québec s'est donné, en est arrivé au point où vendre le territoire des Québécois aux compagnies privées n'est pas un problème, quand il considère qu'il est plus avantageux, pour lui, d'exploiter et de transporter les hydrocarbures que de protéger l'eau, vous comprenez que le gouvernement Couillard est en train de mettre la table à Énergie Est!

Que faudra-t-il faire pour que ce gouvernement comprenne que non, c'est non? Que pour les Québécois, c'est l'eau avant les hydrocarbures?

Michelle Théroux, Drummondville

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer