Pourquoi ce silence de la Société des traversiers?

La STQ aurait avantage à revoir sa grille... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

La STQ aurait avantage à revoir sa grille tarifaire et alléger les coûts de transport piétonnier, automobile et vélo. Cela aurait un effet positif sur l'achalandage, estime l'auteur.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

La Société des traversiers du Québec (STQ) est-elle gênée de dire qu'elle existe? La traverse de Lévis fut le premier maillon permettant la création de la STQ en 1971. La traverse de Lévis est le premier lien qui permet aux résidents de Lévis d'avoir accès à la ville de Québec, et ce, depuis plus de 200 ans.

C'est annuellement plus de 1 million de passages piétonniers, plus de 400 000 voitures et environ 100 000 vélos. C'est 375 000 touristes qui utilisent ce service de transport maritime pour soit une croisière et éventuellement, visiter les nouvelles infrastructures du quai Paquet, et fouler la terre lévisienne.

La STQ aurait avantage à revoir sa grille tarifaire et alléger les coûts de transport piétonnier, automobile et vélo. Cela aurait un effet positif sur l'achalandage. Pensez un instant combien de piétons, voitures et vélos utiliseraient les traversiers si la gratuité était applicable comme à Tadoussac. La STQ pourrait justifier l'ajout d'un, même de deux traversiers à ceux déjà existants.

La mobilité des gens serait grandement améliorée et je crois que cela aurait des effets positifs sur la congestion des ponts et sur l'environnement, avec un réseau d'autobus en complémentarité de chaque côté du fleuve qui compléterait la boucle pour les piétons.

Les coûts rattachés à cette décision, plus la construction de deux traversiers supplémentaires, seraient moindres que la construction d'un pont tunnel et le réaménagement ou la construction de routes supplémentaire. Ce sont des choix de société, et cette avenue est porteuse de développement économique et écologique pour les deux villes. Les touristes, les gens qui habitent nos deux villes font rouler l'économie régionale, tandis que rouler en auto sur la route fait rouler l'économie des pétrolières.

La traverse de Lévis est un incontournable et doit faire partie de la solution pour permettre aux gens de circuler d'une rive à l'autre du Saint-Laurent.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer