Et si on parlait de transports au ministère des Transports?

La Gaspésie n'a toujours pas récupéré son train de... (Collaboration spéciale, Gilles Gagné)

Agrandir

La Gaspésie n'a toujours pas récupéré son train de VIA Rail entre Matapédia et Gaspé.

Collaboration spéciale, Gilles Gagné

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Gilles Gagné</p>
Gilles Gagné

Collaboration spéciale

Le Soleil

En août, le Québec a vu être nommé son troisième ministre des Transports en 2016. Après le passage sans lustre de Robert Poëti et le séjour dévastateur de Jacques Daoust, on peut se demander si Laurent Lessard restera en poste jusqu'en 2017.

Les controverses ayant ponctué les séjours de ces hommes font oublier que nos chefs d'État accordent bien peu d'importance à la fonction de ministre des Transports, qui devrait être stratégique dans un pays de distance et de ressources comme le Québec.

Les secteurs qui souffrent le plus des portes tournantes touchant les ministres des Transports sont les régions comme la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine, le Bas-Saint-Laurent et la Côte-Nord, où l'incertitude, l'érosion des services et le sous-équipement affectent l'économie et la qualité de vie.

Depuis les élections de 2014, la Gaspésie a perdu les deux tiers des liaisons d'autocars Orléans Express. Elle n'a toujours pas récupéré son train de VIA Rail entre Matapédia et Gaspé, et l'avenir de tous ses quais commerciaux, excepté celui de Sainte-Anne-des-Monts, est incertain. Il s'agit de ports fédéraux, mais comme Ottawa veut s'en départir, une sirène d'alarme devrait résonner à Québec. Ce n'est pas le cas.

Robert Poëti s'est réjoui que des mesures instaurées par son ministère atténuent les compressions à Orléans Express, mais quand les coupes touchent les deux tiers des liaisons plutôt que les trois quarts, c'est comme annoncer à un amputé que son moignon se rendra jusqu'au genou plutôt qu'à la moitié du fémur.

Pendant leurs mandats, MM. Poëti et Daoust ont souvent donné des statistiques erronées sur la circulation ferroviaire et sur l'ampleur des réparations à effectuer en Gaspésie, comme pour justifier l'absence depuis 2014 d'interventions sur les ponts de l'axe ferroviaire Matapédia-Gaspé. C'est pourtant leur ministère qui possède ce réseau, depuis mai 2015. Le rail reste vital pour le maintien et le développement d'entreprises entre Matapédia et Gaspé.

De plus, le budget québécois d'entretien et de construction routière a fondu de 66 % en Gaspésie et aux Îles entre 2010-2011 et 2016-2017, soit de 141 millions à 48,15 millions $. Les besoins demeurent pourtant criants.

Personne au ministère des Transports, incluant les derniers ministres, ne semble aussi réaliser qu'il coûte plus cher de voler entre Montréal et Gaspé qu'entre la métropole et l'Europe. À quand des actions pour corriger cette situation?

MM. Poëti et Daoust ont été clairement obsédés par l'austérité et frappés d'une méconnaissance affligeante des réalités régionales. Leurs départs ne sont pas regrettés.

À l'échelle québécoise, le portrait n'est pas plus rassurant. L'Association des constructeurs de routes et de grands travaux dénonçait récemment la multiplication des retards dans l'octroi des contrats routiers, à quelques semaines des premières neiges. Encore là, ces retards semblent faire l'affaire du gouvernement dans sa quête d'austérité.

On peut croire que les enjeux de transport ne soulèvent pas les passions populaires. Quand le nom du ministère des Transports est mentionné souvent aux nouvelles, comme c'est le cas depuis la commission Charbonneau, c'est qu'on ne nomme pas les bonnes personnes à sa tête.

Le premier ministre Philippe Couillard a indiqué cette semaine que Laurent Lessard est un bon ministre, même si sa fiche est plutôt vierge, hormis le controversé dossier Uber.

Le Québec a besoin d'un ministre des Transports compétent, comprenant les défis posés par un immense territoire, de grands volumes à véhiculer et le respect de normes environnementales dont la rigueur s'accroît. Ce ministre devra aussi regarnir son équipe, affectée par une érosion aigüe de ses compétences depuis plus de 15 ans. Laurent Lessard est-il cette personne?

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer