Trois-Petits-Lacs: un projet écoresponsable et visionnaire

Nous nous sommes portés acquéreur du versant ouest... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Nous nous sommes portés acquéreur du versant ouest de la station de ski de Stoneham pour éviter que le tout soit morcelé en plusieurs terrains forestiers, menant à la perte d'un espace récréotouristique formidable, indiquent les auteurs. Le vélo de montagne fait partie des activités qui y sont pratiquées.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

En réaction à la lettre «Un bulldozer dans les Trois-Petits-Lacs» parue le 26 septembre

Bonjour Monsieur Piette,

Nous comprenons vos inquiétudes et celles de vos membres. Par contre, nous avons un peu de difficulté à comprendre pourquoi personne n'a communiqué avec nous.

Nous nous sommes portés acquéreur du versant ouest de la station de ski de Stoneham pour éviter que le tout soit morcelé en plusieurs terrains forestiers, menant à la perte d'un espace récréotouristique formidable et du lien pédestre du Hibou Sud.

Les travaux d'ouverture de chemins forestiers en cours sont réalisés en toute conformité avec le zonage et toutes les réglementations en vigueur. Nous avons engagé un ingénieur forestier pour l'analyse complète du site et pour la surveillance des travaux. Pour les travaux proprement dits, nous avons de plus retenu les services d'une entreprise locale ayant une excellente réputation. Rien n'a été ménagé et une attention particulière a été apportée comme il se doit aux traverses des cours d'eau. Nous tenons aussi à préciser que les travaux ne sont effectués que du lundi au jeudi, et jamais pendant les fins de semaine.

Comme discuté lorsque nous nous sommes croisés le 12 mars dernier (lors de notre présence à la commission intérimaire sur l'environnement de la CMQ), nous vous réitérons notre volonté et notre engagement de faire du développement durable.

Le développement durable, selon nous, doit être en phase avec plusieurs enjeux: le respect environnemental, la détermination des usages naturels (existants et souhaitables) d'un site (incluant son voisinage), sans oublier évidemment sa rentabilité et, plus important encore, sa pérennité. Pour notre part, nous avons choisi depuis plus de 10 ans de travailler de façon différente et de privilégier ce type de développement, sans jamais prioriser la haute densification.

Nos décisions ont été fondées sur le projet de vie que nous voulions pour nous et nos enfants, mais aussi avec une volonté bien arrêtée de continuer à rendre ce territoire accessible aux familles ainsi qu'aux communautés impliquées dans des activités sportives et de plein air. Nos investissements ont donc été faits en harmonie avec les lignes directrices de la Municipalité de Stoneham et de la MRC de la Jacques-Cartier ainsi qu'avec celles de la CMQ, chacune prônant le développement et la mise en valeur des attraits récréotouristiques de notre magnifique coin de pays.

Malheureusement, nos efforts de conservation sont présentement non récompensés et, au contraire, avec la mise en place - pour le moins prématurée - du Règlement de contrôle intérimaire de la CMQ (RCI 2016), nous sommes plutôt dans une situation inverse, c'est-à-dire privés des revenus nécessaires à la mise en valeur du site, mettant ainsi en péril sa pérennité.

Advenant le cas où il n'y aurait pas d'assouplissement pour des projets comme le nôtre, comportant un volet récréotouristique rassembleur, nous devrons ainsi reconsidérer l'ensemble de nos projets. Pour nous, cela pourrait inclure la valorisation de nos terres pour prévoir d'autres sources de revenus tels que la coupe de bois ou la vente d'une partie ou de l'ensemble de nos terres. Vous comprendrez qu'après toutes ces années d'efforts, sans compter l'énergie déployée aussi bien par nous que par les nombreux collaborateurs impliqués dans notre démarche, de telles options seraient envisagées bien à contrecoeur, nous vous l'assurons.

Notre cas est probablement unique, nous disposons d'un territoire de plus de 90 millions de pieds carrés, auquel peuvent s'additionner les terrains de plusieurs voisins partageant nos valeurs et qui ont aussi à coeur le plein air et la mise en forme. Cela donne un total de plus de 100 millions de pieds carrés (environ 3300 acres) sur lesquels nous estimons qu'il y a eu plus de 500 000 visites, depuis 1950, pour de multiples activités de plein air.

Depuis notre présence sur le territoire en question, il y a un peu plus de 10 ans, nous avons pris de nombreuses mesures pour mettre de l'ordre dans ce patrimoine exceptionnel: corvées hebdomadaires de ramassage des déchets, interdiction de chasser et de circuler avec un véhicule à moteur, participation à la mise en place d'un OBNL pour l'aménagement et l'entretien de sentiers pédestres, vélo de montagne, VPS (un des plus beaux sites du Québec, d'ailleurs), raquettes et ski de fond, présence régulière de bénévoles, amélioration de l'affichage et multitude d'activités organisées par différentes organisations communautaires, de plein air et sportives.

Notre désir a toujours été de faire en sorte qu'un maximum de personnes puisse profiter de ces espaces naturels. D'ailleurs, nous en profitons pour remercier les quelque 600 personnes qui ont généreusement contribué depuis trois ans, avec plus de 15 000 heures de bénévolat, aux succès de différentes activités réalisées sur le site. Sans cette extraordinaire implication communautaire, il aurait été impossible, pour nous, de conserver ce patrimoine et d'en faire profiter à un aussi grand nombre de personnes.

Depuis le début de l'année, nous avons multiplié les rencontres avec les responsables des villes de Lac-Delage et de Stoneham, de la MRC de la Jacques-Cartier, de l'Office du tourisme de Québec, de la CMQ, de la station touristique de Stoneham et de la commission intérimaire sur l'environnement de la CMQ. Nous devons vous dire que nous avons été très bien accueillis par des gens qui ont compris la vision et les valeurs qui nous animent ainsi que la nature unique de nos problématiques. Tous semblent soucieux de trouver des solutions viables pour l'ensemble des intervenants.

Pour le secteur du versant ouest, celui qui préoccupe plus particulièrement l'association des propriétaires des Trois-Lacs, aucun projet de construction n'est présentement sur la table; notre but est de faire un plan stratégique de développement avec les différents intervenants concernés et de le soumettre aux élus et à la population dans les prochains mois. Nous espérons et souhaitons que votre association puisse nous aider dans la réalisation et la mise en place d'un projet au bénéfice de tous. Soyons proactifs et profitons-en pour en faire un projet qui pourrait devenir une référence en matière de développement durable et encouragerait éventuellement d'autres promoteurs à emprunter cette voie!

Toute personne, tout organisme ou toute entreprise souhaitant donner un coup de pouce et s'impliquer dans l'amélioration des sentiers ou dans la réalisation d'activités sportives et de plein air peut nous joindre par la page Facebook des Sentiers Lac-Delage et Stoneham (www.facebook.com/sentierslacdelage/stoneham).

De plus, nous vous invitons à venir nous rencontrer au marché de Noël de la MRC qui se tiendra les deux premières fins de semaine de décembre à Stoneham.

Christian Déry et Catherine Roy, président et actionnaire des Immeubles des Monts inc., administrateurs de l'OBNL Les Événements sentiers actifs, Lac-Delage

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer