La population de Gaspé sacrifiée au nom des hydrocarbures

Des contaminants ont été retrouvés dans l'eau de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Des contaminants ont été retrouvés dans l'eau de plusieurs puits d'eau potable des résidents du secteur Haldimand, près d'un forage de Pétrolia.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Une large coalition dénonce le fait que depuis maintenant cinq ans, la population de la Ville de Gaspé vit au rythme du développement de l'industrie pétrolière. Les compagnies Pétrolia et Junex s'y sont implantées en toute impunité avec l'accord du gouvernement du Québec. La soif de pétrole a gagné nos dirigeants et le miroir aux alouettes des redevances mirobolantes a fait ses ravages. Les lobbyistes (un lobbyiste de Pétrolia siège à la Chambre de commerce de Gaspé) ont réussi à vendre leur salade.

En contrepartie, les citoyens vivent au rythme des effets néfastes de l'implantation de cette industrie : division au sein de la population, contaminations diverses, craintes d'effets sur la santé physique de la population et sur la santé économique de cette région touristique, pollution de l'eau de la nappe phréatique, etc. Depuis tout ce temps, des citoyens demandent de la transparence de la part de ces compagnies. Celles-ci ont toujours tenté d'apaiser les craintes et les déclarations rassurantes se sont succédé, autant de la part des compagnies elles-mêmes que de la part des gouvernements. La liste des promesses rassurantes est longue.

Malgré cela, des contaminants ont été retrouvés dans l'eau de plusieurs puits d'eau potable des résidents du secteur Haldimand. Les craintes sont légitimes, car on ne connaît toujours pas la provenance de ces contaminants, et bien évidemment, ni Pétrolia ni le gouvernement ne veulent payer les frais d'analyse de l'eau de ces puits ni divulguer la nature isotopique du méthane thermogénique qui se retrouve au site des forages actuels aux fins de comparaison. Les résidents du secteur ne comprennent pas pourquoi personne ne veut payer les frais d'analyse de l'eau des puits avant le début des forages (environ 2400 $/puits X 300 puits à analyser). A-t-on peur de faire ainsi la preuve que les contaminants qui pourraient se retrouver dans l'eau des puits seraient reliés directement aux opérations de la pétrolière? La réponse semble évidente.

Jusqu'ici, Pétrolia a utilisé toutes sortes de techniques sous l'oeil approbateur du gouvernement : tests d'injectivité au pétrole, opérations à l'acide probablement accompagnées de produits cancérigènes et mutagènes, et dans l'avenir venir, tout est possible : de la stimulation chimique à la fracturation hydraulique, car l'actuel projet de loi 106 permettrait tout cela. Pétrolia étudie quelle technique employer.

L'inquiétude grandit à Gaspé. Le désespoir est de plus en plus palpable. Une des seules solutions qui demeure serait que le maire de Gaspé fasse le dépôt d'une requête pour tout arrêter en vertu de l'article 304 de la loi sur les Mines qui permet à l'émetteur du permis de le révoquer lorsqu'il en va de l'intérêt public. Mais le maire de Gaspé refuse d'entamer une telle procédure sans un BAPE d'abord.

Le comité citoyen Ensemble pour l'Avenir du Grand Gaspé a déjà fait suivre une requête en octobre 2014, mais le ministre Arcand en a fait fi. Nous assistons réellement au sacrifice d'une population au nom du développement des hydrocarbures.

L'histoire nous a enseigné que les «découvreurs» de l'Amérique sont arrivés à Gaspé en premier. Va t-elle aussi enseigner à nos enfants que l'industrie pétrolière s'y est aussi implantée là, en premier?

Pour toutes ces raisons et bien d'autres, nous demandons au gouvernement de faire cesser immédiatement tous les travaux prévus à Gaspé.

Signataires

Action environnement basses Laurentides (en soutien)

Alerte Pétrole RiveSud

Alternatives

Association des Propriétaires Privés, agricoles (acéricoles) et forestiers

CCCPEM (Comité des Citoyens et Citoyennes pour la Protection de l'Environnement Maskoutain) http://cccpem.com/

Centre de ressources sur la non violence (CRNV)

Citoyens au Courant Vaudreuil-Soulanges

Collectif Moratoire Alternatives Vigilance Intervention (CMAVI)

Eau Secours! coalition québécoise pour une gestion responsable de l'eau

Écosphère

Ensemble pour l'avenir durable du Grand Gaspé

Environnement Vert Plus

Fondation Rivières

Greenpeace Canada

Groupe de Recherche d'Intérêt Public à l'UQAM (GRIPUQÀM)

Montréalpour tous

Nature Québec

NON à une marée noire dans le Saint-Laurent

Pétroliques anonymes

Prospérité Sans Pétrole

Regroupement citoyen contre les bitumineux et pour le développement durable

Regroupement vigilance hydrocarbures Québec (RVHQ)

Réseau québécois des groupes écologistes RQGE

Stop Oléoduc CapitaleNational

Stop Oléoduc Kamouraska

Stop Oléoduc Montmagny-L'Islet

Stop Oléoduc Portneuf-SaintAugustin

Stop Oléoduc Kamouraska

Tache d'Huile

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer