Chimie agricole

Depuis nombre d'années, on cultive de moins en moins bio, de plus en plus... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Depuis nombre d'années, on cultive de moins en moins bio, de plus en plus chimique. Ce chimique on l'a essayé, en masse! Résultats? Pesticides dans nos assiettes, pollution de l'eau, appauvrissement des sols, appauvrissement de l'essentielle biodiversité, atteinte aux abeilles et autres butineurs...

Et encore? Illusions temporaires de productivité, fabrication et transports polluants, épandages dangereux, cancers liés aux pesticides... selon de sérieuses études.

Bayer, en achetant Monsanto, déclare vouloir travailler pour le bien du monde entier. Mon oeil! Ils sont là pour l'argent d'abord, ce qui porte assurément atteinte à la conscience. L'agriculture chimique est mortelle, alors que nos campagnes devraient respirer la diversité, la santé, le goût d'y aller... comme autrefois. On le sait, Monsanto et ses amis brevettent des semences, brevettent la vie... Ils se réclament propriétaires de tout pendant que disparaît la diversité des semences, pendant que sont leurrés et meurent les fermiers qui ne peuvent rembourser! Faut-il continuer sur ce chemin mortel?

Pourquoi ne pas changer de cap... alors que c'est possible de le faire, et avant que tout se meure. L'agriculture biologique, on ne l'a pas inventée; elle existe depuis toujours et elle est l'unique agriculture qui pense au bien du prochain. La vérité est parfois fort simple...

André Bisson, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer