Santé: innover pour améliorer l'accès

Nous voulons tous un meilleur accès à des soins de santé; toutefois, les coûts... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Nous voulons tous un meilleur accès à des soins de santé; toutefois, les coûts qui y sont associés augmentent, de sorte que notre gouvernement peine à les financer. La situation s'aggravera à mesure que nous vieillirons.

Les dépenses gouvernementales par Canadien en soins de santé ont connu une hausse de 40 % durant les 10 dernières années. Malgré les efforts de tous, l'augmentation se poursuivra au même rythme durant la prochaine décennie. Au Québec, les soins de santé représentent près de 50 % du budget provincial, comparativement à 43 % il y a 10 ans. 

Il existe une autre solution. Car plus nous ferons preuve d'ouverture envers la découverte de nouveaux traitements et de remèdes possibles, plus notre système de santé sera accessible et abordable. 

Cette théorie est d'autant plus vraie en ce qui concerne les médicaments, particulièrement les produits novateurs et brevetés qui assurent une vie normale à des millions de Canadiens.

Selon une fausse croyance, les médicaments augmentent les coûts en soins de santé. En vérité, au cours des 10 dernières années, les dépenses liées aux médicaments novateurs au Canada n'ont augmenté que de 0,5 %; soit moins que l'inflation. En contrepartie, les coûts relatifs à la main-d'oeuvre et aux hôpitaux ont augmenté de 13 %.

Au Québec, les dépenses liées aux médicaments novateurs ont connu une baisse. Le montant remboursé par la RAMQ pour des médicaments novateurs a en effet diminué de 12 % entre 2013  et 2015, passant de 2,22 milliards $ à 1,96 milliard $. De même, le remboursement des médicaments novateurs par la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) représente seulement 6 % du budget provincial en soins de santé. 

Selon un autre mythe, les entreprises comme la mienne fixent unilatéralement les prix des médicaments qu'elles fabriquent. En réalité, les prix sont déterminés en collaboration avec des agences gouvernementales, notamment le Conseil d'examen du prix des médicaments brevetés, l'Alliance pancanadienne pharmaceutique et, au Québec, l'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux.

En fait, pour de nombreux médicaments, chaque dollar dépensé en génère deux d'économies et de profits pour le système de santé et la société. Nous connaissons tous une personne (et souvent, nous sommes cette personne) qui n'aura pas à fréquenter un hôpital grâce à sa médication quotidienne qui réduit le risque d'AVC et de crise cardiaque.

Bien que miraculeuses, les découvertes médicales sont coûteuses et présentent des risques. Comme l'expression le dit si bien, «si vous pensez que la recherche coûte cher, que dire de la maladie?»

Alors, comment un meilleur accès à l'innovation en matière de soins de santé peut-il favoriser l'accès aux soins?

Permettons aux compagnies de recherche pharmaceutique du Canada de poursuivre leurs investissements dans les découvertes médicales les plus prometteuses au pays, dans un environnement de recherche accessible pour lequel le Canada est reconnu mondialement.

Collectivement, l'industrie pharmaceutique réinvestit près de 20 % de ses revenus dans la recherche pour la prochaine génération de médicaments. À titre d'exemple, Janssen a investi un milliard de dollars dans le domaine des sciences de la vie depuis 2014. 

Au Québec, nous collaborons avec une entreprise de thérapie génique à Montréal : enGene Inc. Elle développe et commercialise de nouveaux traitements contre les maladies intestinales inflammatoires, dont la maladie de Crohn. Ce partenariat pourrait générer plus de 441 millions de dollars en investissements continus aux étapes précliniques, cliniques et réglementaires ainsi qu'à l'étape de la commercialisation. 

Pour soutenir les découvertes médicales, notre système de soins de santé a besoin d'une plus grande accessibilité à des investissements de cette envergure. Nous pouvons atteindre cet objectif en misant sur la valeur que les médicaments novateurs apportent pour la durabilité du système de soins de santé. 

Chris Halyk, président de Janssen Inc. au Canada, Toronto

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer