Lettre ouverte sur le le Centre Durocher au maire Labeaume

Le Centre Durocher dans le quartier Saint-Sauveur... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le Centre Durocher dans le quartier Saint-Sauveur

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Cher Monsieur,

Le mouvement d'appui populaire visant à transformer le Centre Durocher en une Maison de la culture en profitant de l'état actuel des lieux prend de plus en plus d'ampleur et gagne toutes les couches de la population, bien au-delà des seuls résidents du quartier Saint-Sauveur. Les médias de toutes provenances en témoignent de plus en plus souvent. Jusqu'à ce jour, vous avez choisi d'accorder votre appui au projet qui consiste à démolir le Centre pour y construire à la place des logements sociaux. Pourtant, on ne se trompe pas beaucoup en avançant que, depuis déjà un bon bout de temps, la grande majorité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur et bien des gens d'ailleurs, sans nier l'importance du logement social, préféreraient qu'on ne fasse pas table rase de ce qui reste de ressources physiques, architecturales et culturelles du Centre et qu'on en profite plutôt pour en faire le point de départ d'une version moderne d'un centre communautaire, soit une Maison de la culture.

On sait maintenant que vous pouvez être sensible aux arguments des gens qui ne partagent pas au départ votre point de vue sur une question donnée. Ce fut le cas notamment des projets de tramway, de la localisation du mégahôpital, des Jeux olympiques d'hiver et d'autres encore. J'appelle ça la force de convenir. Et c'est à votre force de convenir que je fais appel en ce qui concerne le dossier du Centre Durocher. Je vous invite par la présente à reconsidérer vos positions dans ce dossier et à embarquer avec nous en route vers l'édification d'un équipement social et communautaire que ce quartier mérite depuis longtemps. Allez, venez, Milord, comme dit la chanson. Il y a de la place à bord! Vous ne perdrez pas la face, bien au contraire.

Embarquez avec nous et intervenez pour que les termes du contrat de cession de la Communauté des Oblats à la Corporation du Centre Durocher, notamment ceux qui stipulent, par les clauses 6 et 9e, que le nouveau propriétaire s'engage à maintenir la vocation du Centre Durocher comme centre communautaire et de loisirs. On sait maintenant que, comme partie «Intervenante» dans ce contrat, la Ville de Québec a le droit et le pouvoir d'intervenir notamment pour assurer le respect de la clause de vocation du Centre.

En ce qui concerne les logements sociaux, on sait déjà qu'il existe d'autres endroits dans le quartier où il serait possible d'en construire sans être obligé de démolir un actif. On sait maintenant que, dans l'état actuel des choses, le Centre Durocher est dans un état physique qui permet d'intégrer sans problème les rénovations envisagées. Alors pourquoi le détruire puisque c'est un actif de départ? On sait aussi que le Centre est essentiel au sentiment d'appartenance de cette population et qu'il en est un ancrage de référence indispensable depuis plus de 70 ans! Pourquoi détruire les assises d'une si belle connivence?

On sait maintenant que ce quartier est sous-équipé par rapport aux autres quartiers de la Ville en ce qui concerne les ressources culturelles et de loisirs mises à la disposition de toute la population et des jeunes en particulier. On sait aussi de sources très fiables que les enfants de milieux défavorisés fortement impliqués dans des activités artistiques et culturelles comme celles qu'offre une Maison de la culture décrochent significativement moins que les enfants de même condition sociale qui n'ont pas accès à ce type d'activités, donc ils persévèrent significativement plus longtemps. De plus, leur implication dans des activités artistiques et culturelles est très étroitement associée à leur réussite éducative globale et finalement à leur réussite sociale.

On sait encore depuis assez longtemps que l'état de sous-équipement généralisé d'un quartier est hautement dommageable à la population à tous égards et en définitive, à son espérance de vie. On sait, par exemple, que l'écart de l'espérance de vie entre la haute ville et la basse ville de Québec est de sept ans, en faveur des gens de la haute ville, bien entendu.

Intervenez, Monsieur le maire, vous en avez le droit, vous en avez le pouvoir. Intervenez pendant qu'il en est encore temps. Vous ne perdrez pas la face en changeant votre position dans ce dossier, bien au contraire. Vous aurez contribué à briser le cercle vicieux des lois et facteurs du développement qui fait qu'au sous-équipement des familles en matière de ressources d'éveil à mettre à la disposition de leurs enfants, correspond malheureusement le sous-développement des équipements publics collectifs qui devraient normalement compenser. Vous êtes sociologue, Monsieur Labeaume, vous pouvez comprendre ces choses. Ce faisant, vous aurez contribué à rétablir un déséquilibre criant en ce qui concerne l'accessibilité des citoyens à des ressources d'épanouissement et d'affranchissement. Et si vous incluez cette réalisation à un plan d'ensemble visant à gâter un peu plus ce quartier qui ne l'a jamais été, vous aurez été le maire de la revitalisation du quartier Saint-Sauveur, un quartier qui appartient autant à l'ADN de la Ville de Québec que du quartier Saint-Roch, par exemple.

Je demande à vous rencontrer quand vous voudrez, où vous voudrez pour vous faire partager les convictions que j'ai acquises dans l'exercice de mon métier de sociologue de l'éducation à l'égard des arts et de la culture. Entre sociologues, 15 à 20 minutes suffiront sans doute au moins à nous comprendre, si ce n'est à nous entendre.

Merci de donner suite à la présente.

Antoine Baby, sociologue, Professeur émérite, Faculté des sciences de l'éducation, Université Laval

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer