Les locataires aînés seront mieux protégés

Les parlementaires ont adopté unanimement un projet de... (Archives La Presse)

Agrandir

Les parlementaires ont adopté unanimement un projet de loi qui protégera beaucoup de personnes aînées contre des promoteurs qui veulent reprendre des logements pour les louer ou les vendre à prix abusifs.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Lettre aux personnes aînées locataires

Chères amies, chers amis,

Vous êtes locataire et avez 70 ans ou plus? Vous habitez le même appartement depuis plus de 10 ans et votre revenu est modeste? Désormais, vous êtes globalement protégés contre des évictions grâce au projet de loi 492 adopté le vendredi 10 juin 2016 à l'Assemblée nationale.

À l'initiative de Québec solidaire et suite à un travail patient et persévérant de deux ans, les parlementaires ont adopté unanimement ce projet de loi qui protégera beaucoup de personnes aînées contre des promoteurs qui veulent reprendre des logements pour les louer ou les vendre à prix abusifs.

Bien sûr, il y a quelques exceptions, notamment, si le propriétaire a également 70 ans ou plus et qu'il souhaite reprendre son logement pour lui-même. Après tout, les propriétaires aînées et aînés ont aussi des droits qu'il n'est pas question de bafouer.

On aime bien, au Québec, affirmer que nous nous occupons correctement de nos aînées et aînés et que leur dignité nous tient à coeur. Or vous permettre de rester chez vous le plus longtemps possible dans un logement à prix abordable fait partie de la solution. La loi 492 ne règle pas tout, loin de là, mais elle vous permet, aînées et aînés du Québec, de souffler un peu!

Cette loi me tenait à coeur. Je remercie chaleureusement les associations d'aînées et d'aînés et le Comité logement de la Petite-Patrie qui m'ont grandement aidée et soutenue tout au long de ces deux longues années. Je tiens à souligner aussi que le gouvernement du Québec s'est montré ouvert à l'adoption de cette loi et que nos négociations ont abouti à un résultat satisfaisant. Il restera, et ce n'est pas rien, à nous attaquer au problème de la spéculation immobilière qui sévit dans les quartiers centraux des grandes villes, car c'est un fléau. Nous le ferons!

Les bonnes nouvelles sont rares, ces temps-ci, réjouissez-vous et passez un bel été dans votre logement, sans inquiétude!

Françoise David, députée de Gouin

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer