L'avenir contraint de l'éolien au Québec

L'éolien représente actuellement une solution de production moins... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

L'éolien représente actuellement une solution de production moins coûteuse que l'hydraulique et mieux adaptée aux aléas de la croissance de la demande, affirment les auteurs de cette lettre.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Le 7 avril 2016, le gouvernement du Québec dévoilait sa nouvelle politique énergétique 2016-2030 (PÉQ2030), annoncée comme un «engagement concret dans la lutte contre les changements climatiques», inscrit dans un «nouveau pacte énergétique» devant «mener à bien une réelle transition énergétique au pays». Selon cette perspective, nous nous sommes intéressés à ce que la PÉQ2030 prévoyait pour consolider les acquis de la filière éolienne au Québec.

Cette filière fut implantée en Gaspésie au début des années 2000 dans un contexte de restructuration économique. Sur avis de la Régie de l'énergie, le gouvernement a établi dès 1997 la pertinence de l'éolien pour le Québec. Le développement de cette filière s'est donc mis en place à travers des incitatifs économiques gouvernementaux comme cela se fait pour tout secteur industriel reconnu d'intérêt public. Le secteur éolien est aujourd'hui présent dans 10 des 17 régions du Québec avec plus de 5000 emplois au total, dont plus de 1000 en Gaspésie et en Matanie.

La politique énergétique ne prévoit aucun nouvel approvisionnement en électricité d'origine éolienne avant que les «surplus» d'Hydro-Québec passent sous un seuil de 2,5 % des besoins annuels en électricité. Leur niveau se situe actuellement à 4 %.

On peut aussi lire qu'Hydro-Québec «finira les troisième et quatrième phases du projet La Romaine, qu'elle déterminera, d'ici 2020, la nature d'un prochain grand projet hydroélectrique» et qu'elle mettra en service six nouvelles petites centrales hydroélectriques.

Cela équivaut à l'assèchement prolongé du carnet de commandes de l'industrie manufacturière de composantes d'éoliennes du Québec.

L'avenir de l'éolien, filière verte stratégique pour la transition énergétique du Québec, se trouverait ainsi menacé par l'application biaisée de ce nouveau critère qui semble ne pas tenir compte de toutes les synergies économiques, industrielles et développementales qui ont structuré le déploiement de la filière depuis 20 ans. À notre avis, l'exportation de produits et services de l'industrie éolienne ne représente pas pour les manufacturiers une piste de solution susceptible de pérenniser à elle seule les acquis de l'industrie du Québec.

Manque de cohérence

L'éolien représente actuellement une solution de production moins coûteuse que l'hydraulique et mieux adaptée aux aléas de la croissance de la demande. Ses apports énergétiques sont en phase avec les besoins d'électricité de la saison froide, ce qui en fait un allié naturel idéal des grands complexes hydroélectriques. Il est paradoxal de constater que Québec donne le feu vert à de nouveaux projets hydroélectriques alors qu'il ferme dans le même temps la porte à de nouveaux parcs éoliens. Nous dénonçons ce manque de cohérence et de rigueur de cette nouvelle politique.

Quel sera le coût de production du futur grand projet hydroélectrique que la PÉQ2030 demande à Hydro-Québec de «déterminer»? Déjà en 2009, il a été démontré qu'un projet éolien, de même productivité annuelle que le complexe hydroélectrique La Romaine, aurait pu être réalisé par Hydro-Québec Production dans le Nord-du-Québec à proximité des grands barrages au coût de production et de transport inférieur à celui qu'anticipait Hydro-Québec pour ce complexe (de 9,2 ¢/kWh). Le prix des turbines éoliennes a diminué de manière significative depuis 2009, leur productivité s'est accrue et leur facilité d'intégration au réseau continue de s'améliorer. Le quatrième et dernier appel d'offres éolien (AO communautaire de décembre 2013) a donné un prix d'achat moyen de 6,5 ¢/kWh produit, incluant la marge bénéficiaire des promoteurs.

Nous concluons cette lettre ouverte sur la proposition d'«une offre renouvelée et diversifiée aux consommateurs» prévue à la politique énergétique. Nous estimons que la poursuite du développement des grands ou petits projets hydroélectriques en excluant l'éolien sans justifications économiques, énergétiques et sociales adéquates, soulève de graves interrogations sur la capacité de cette politique à déployer de manière cohérente les moyens de ses ambitions. Nous estimons par ailleurs que le Québec a besoin d'un nouveau modèle pour l'éolien offrant une place à tous les acteurs voulant participer à ce développement, que ce soit des producteurs publics ou privés, des collectivités territoriales ou des coopératives.

Le contexte énergétique actuel réclame un débat public transparent et éclairé sur la gouvernance liée à la production et à la demande d'électricité au Québec. Nous croyons que ce débat est nécessaire pour remettre en perspective le développement à venir des alternatives capables de se jumeler efficacement et équitablement aux actifs hydrauliques déjà en exploitation au Québec. Nous invitons le gouvernement du Québec à prendre acte de l'atout majeur que représente l'éolien sur le marché intérieur québécois dans la mise en place d'une économie verte associée à un plan d'affranchissement des combustibles fossiles conséquent.

L'éolien, dans un tel objectif d'affranchissement, fait non pas partie du problème, mais bien de sa solution.

Louis-Étienne Boudreault, Simon-Philippe Breton, Évariste Feurtey, Danielle Lafontaine, Réal Reid, Carol Saucier, Bernard Saulnier, Lucie Sauvé

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer