Assurer la relève ou fermer ses portes

La plupart des cédants actuels ou potentiels sont... (Archives La Presse, François Roy)

Agrandir

La plupart des cédants actuels ou potentiels sont mal outillés pour assurer la pérennité de leur entreprise, que ce soit pour trouver un entrepreneur qui reprendra le flambeau, ou encore pour désigner un successeur.

Archives La Presse, François Roy

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

L'heure de la retraite a sonné pour bon nombre de propriétaires de petites et moyennes entreprises au Québec. Ils ont alors deux choix: trouver un entrepreneur qui reprendra les rênes de leur entreprise ou fermer leurs portes.

Ce que l'on sait déjà quant à ce choix souvent déchirant est plutôt préoccupant. Selon une étude menée en 2014 par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, 5700 propriétaires de PME québécois ont l'intention de fermer leur entreprise faute de relève ou d'acheteurs potentiels. 

Cette situation comporte aussi un autre facteur aggravant: le manque de préparation des entrepreneurs. La plupart des cédants actuels ou potentiels sont mal outillés pour assurer la pérennité de leur entreprise, que ce soit pour trouver un entrepreneur qui reprendra le flambeau, ou encore pour désigner un successeur, par exemple un membre de leur famille ou un employé. 

Ce manque de préparation apparaît comme une cause importante expliquant la difficulté d'assurer la pérennité de nos PME qui créent, faut-il le rappeler, la moitié de notre richesse au Québec et qui génèrent 87 % des emplois du secteur privé (CCMM, 2014). 

Dans notre région de la Capitale-Nationale, toujours selon la même étude, de 700 à 800 entreprises pourraient disparaître au cours des 10 prochaines années. Cela entraînerait la perte de 800 millions à 1 milliard $ de PIB et de 9000 à 12 000 emplois. Les impacts économiques du manque de relève et de préparation sont majeurs pour notre région, surtout si cette tendance se confirme au cours de la prochaine décennie. 

Le processus de transfert d'entreprise est d'une complexité souvent sous-estimée par les cédants. En effet, transférer son entreprise représente bien plus que quelques rencontres avec son comptable, son avocat, son conseiller financier et son notaire. Avant d'en arriver à un plan d'action, le cédant doit obtenir un diagnostic qui lui permettra de définir clairement ses intentions et ses résistances possibles et d'établir des constats préliminaires sur sa situation financière.

Ces quelques chiffres que nous venons de citer devraient interpeller tous les propriétaires d'entreprise qui envisagent de prendre leur retraite. Il ne faut pas attendre à demain pour planifier son transfert. 

Sous-utilisation des ressources

Bien que l'offre de services, de programmes et d'initiatives destinés aux cédants soit surabondante, ces derniers ne s'en prévalent que très rarement. Le caractère émotif et les aspects confidentiels d'un transfert d'entreprise expliquent généralement cette sous-utilisation des ressources existantes sur le marché. D'autre part, il faut dans la plupart des cas consulter plus d'un intervenant en transfert d'entreprise pour traverser toutes les étapes du processus, ce qui peut parfois sembler décourageant. 

Un plus grand nombre d'initiatives concertées doivent être menées pour sensibiliser les cédants à l'importance de la préparation. C'est d'ailleurs pourquoi le Fonds de solidarité FTQ a fait équipe avec la CCMM pour fonder en 2014 le RDV Relève inc. L'édition de cette année rassemble également de nombreux joueurs importants. Les cédants souhaitant obtenir des réponses à leurs questions et établir le diagnostic de leur entreprise y trouveront de nombreuses ressources. 

Nous encourageons les propriétaires de PME à passer à l'action dès maintenant pour planifier l'avenir de leur entreprise et à ne pas attendre qu'il soit trop tard. Ils constituent le moteur de l'économie de notre région. Dans le cadre du RDV Relève inc., l'entrepreneure Danièle Henkel donnera, le 20 mai prochain au Château Frontenac, une conférence organisée par le Centre de transfert d'entreprise du Québec. Un outil de diagnostic en ligne est également mis à la disposition des cédants. Pour tous les détails, veuillez consulter le site www.reussirsontransfert.ca.

Jean Roy, directeur régional, Fonds régionaux de solidarité FTQ

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer