J'ai peur pour le vieux couvent de Beauport

Le couvent de Beauport, un bâtiment patrimonial datant... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le couvent de Beauport, un bâtiment patrimonial datant de 1886

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

L'arrondissement de Beauport possède l'un des plus beaux joyaux de notre patrimoine culturel bâti. Notre vieux couvent a vraiment fière allure avec son toit rouge au sommet duquel court un très beau faîtage en fer forgé. Le toit très pentu porte 12 belles lucarnes blanches. Dans le corps de logis construit en belles pierres de taille s'ouvrent 12 grandes fenêtres cintrées en arcs pointus. Le double avant-corps doté de fenêtres jumelées donne toute sa prestance à l'édifice. Pour bien marquer l'ancienne vocation du bâtiment, l'avant-corps est surmonté d'un édicule blanc de style gothique portant une statue de la Vierge. On dirait un petit château.

Aujourd'hui, la Ville de Beauport se voit contrainte de vendre des terrains situés derrière le couvent, espérant ainsi trouver des fonds nécessaires pour la restauration de ce magnifique édifice. Sur ces terrains, deux rangées de huit maisons de ville doivent être construites.

Mardi soir, j'ai assisté au conseil d'arrondissement. Lors de ce conseil, on a procédé à l'adoption du projet de Règlement modifiant le Règlement de l'arrondissement de Beauport sur l'urbanisme relativement à la zone 54102Pb, R.C.A.5V.Q.138 (Mise en valeur du site de l'ancien couvent de Beauport) -A5DA2016-008.

Lors des explications qui nous furent données, j'ai cru comprendre que ce dézonage permettrait au promoteur acheteur de construire derrière le couvent des maisons de ville.

L'argent ainsi recueilli servirait à la restauration du couvent. Certains ordres de gouvernement ont déjà donné des subventions qui se sont révélées insuffisantes pour une bonne réfection du bâtiment. À mon humble avis, je doute fort que ce seul montant de la vente des terrains soit suffisant pour combler les sommes manquantes pour redonner au couvent toute sa splendeur.

On nous a aussi dit que le quartier avait grandement besoin d'être revitalisé par la présence de nouvelles familles. Pour cela, je suis entièrement d'accord. Pour qu'un lieu revive, il faut de la vie. Qu'y a-t-il de plus vivant que des enfants qui courent partout?

Ayant beaucoup voyagé en Asie, et surtout en Europe, j'ai eu l'occasion de visiter de nombreux anciens quartiers restaurés et revitalisés : à Boston le long des docks, à Ottawa entre le marché By et la cathédrale, à Londres le quartier Marylebone. Sur Internet, il est possible de trouver des dizaines de ces quartiers où les architectes ont eu l'intelligence de garder toute leur originalité aux maisons. Les maisons de caractère donnant un cachet particulier à un quartier sont toujours plus attrayantes et engendrent un plus grand sentiment d'appartenance aux habitants.

Le projet qu'on nous a présenté mardi soir montrait des maisons aux façades extrêmement anodines. Je ne suis pas architecte, mais j'espère que le futur constructeur saura ajouter, par exemple, des oriels, de grandes poutres de bois, même si elles ne sont pas portantes pour accentuer la hauteur et peut-être de belles portes en bois toutes différentes afin que ceux qui rentreraient à la maison avec le bout du nez rouge ne se trompent pas de maison.

En revenant à la maison, j'ai écouté une émission animée par Bernard Derome. Il y interviewait des personnalités québécoises ayant fait fortune dans différents domaines. Il y a des millionnaires au Québec et à Québec. Quel beau fleuron ce serait pour l'un d'entre eux que de pouvoir dire : «J'ai participé à la restauration du vieux couvent de Beauport.» Mesdames et messieurs, au lieu de placer vos fortunes dans des paradis fiscaux, il existe peut-être d'autres solutions qui pourraient s'avérer tout aussi rentables pour votre image personnelle, pour votre entreprise et pour toute la société québécoise. Je dis cela comme cela à tout hasard.

J'invite tous les Beauportois et tous les Québécois à aller voir et à regarder le vieux couvent et son magnifique environnement. Ils seront sûrement d'accord avec moi, il faut sauver le vieux couvent.

Louise Robitaille-Roy, dont le coeur habite Beauport, quartier Giffard

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer