Médecine centrifuge

«Est-il normal qu'un système de santé place le... (Archives La Presse)

Agrandir

«Est-il normal qu'un système de santé place le malade en périphérie autour des disponibilités des médecins?», demande un lecteur.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Quand le gouvernement a mis sur pied l'assurance-maladie, il aurait été préférable que les médecins deviennent des salariés de l'État. Ainsi, à l'intérieur des CLSC, les médecins salariés auraient pu se regrouper auprès des autres professionnels et offrir un service public multidisciplinaire, 24 heures par jour, sept jours par semaine, offrant une aide curative et préventive de première ligne à moindre coût, tout en dégageant les urgences des hôpitaux.

Le manque de courage des gouvernements et la force syndicale des médecins ont permis l'édification d'un système de santé gravitant autour des docteurs, souvent ministres d'ailleurs.

En choisissant le meilleur des deux mondes dans leurs cabinets privés avec une clientèle captive et une rémunération à l'acte, les médecins se sont taillé une vie professionnelle de neuf à cinq pour la plupart.

Est-il normal qu'un système de santé place le malade en périphérie autour des disponibilités des médecins? La réforme Barrette accentue cette orientation. En privilégiant pour ces derniers un rattrapage salarial qui vient drainer une partie importante du budget de la santé, en délocalisant les ressources des CLSC vers les GMF sous la gouverne des docteurs, qui deviennent des administrateurs du système, le ministre renforce la mainmise des médecins sur le système public de santé.

L'esprit élitiste des disciples d'Hippocrate peut-il évoluer? N'ont-ils pas accepté de s'abaisser en touchant les mêmes gains salariaux que les employés du secteur public, en sus de leurs propres augmentations de rémunération fort généreuses? Serait-ce là un indice d'un changement profond? À vous d'en juger... De plus, ce n'est pas une campagne coûteuse de relations publiques à la télévision, de surcroît non représentative de la réalité, qui va changer les choses.

Marcel PerronNeuville

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer