Vendetta à Saint-Augustin-de-Desmaures?

Le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

En réponse au point de vue de M. Laurier Goulet, publié le 26 mars 2016

En janvier 2015, plusieurs citoyens ont répondu à l'appel du maire de l'époque, Marcel Corriveau, et du groupe 25pourcent.com (financé par la Ville) qui criaient haut et fort que la situation précaire des finances de la Ville était due à l'agglomération ainsi qu'au poids de la quote-part, et que l'administration Corriveau et ses conseillers n'étaient pas responsables des déboires financiers.

Ce sont ces mêmes conseillers qui ont pris des décisions sans aucune vision à long terme, sans analyse des besoins pour une population de 19 000 habitants et sans plan d'affaires sérieux. À fond la caisse, le pied sur l'accélérateur des dépenses, voilà le résultat du style de gestion de l'équipe Corriveau.

En juin 2015, l'élection du maire Sylvain Juneau a redonné de l'espoir aux citoyens de St-Augustin. Enfin, on avait un élu qui se mettait en mode solution et qui a pris des mesures drastiques pour arrêter l'hémorragie. Aux grands maux les grands remèdes, le mode de gestion antérieur visant à dorer la pilule, c'était fini! Les citoyens désiraient depuis plusieurs mois, connaître le diagnostic afin d'entreprendre au plus vite le processus de guérison.

M. Goulet, vos prétentions concernant les convocations abusives de séances extraordinaires du conseil municipal, basées sur le choix de propositions faites par le maire dans le but de discréditer les conseillers, ne tiennent pas la route. Pourquoi défendre l'indéfendable? Les fonctions du maire Juneau sont de prendre des décisions dans le but de redresser les finances de la Ville. De plus, il a le devoir de faire respecter la loi en utilisant tous les moyens à sa disposition. La faiblesse et le manque de courage des conseillers, en retirant de l'ordre du jour les sujets qui les contrarient, sont un affront à la démocratie municipale, empêchant ainsi les citoyens de comprendre les motifs des élus pour s'objecter à une résolution ou, au contraire, l'appuyer.

Est-ce que les conseillers favorisent leurs intérêts personnels plutôt que l'intérêt public (la Ville)? Est-ce qu'ils font preuve d'impartialité et d'objectivité? Respectent-ils le code d'éthique de la Ville? Le simple fait de se questionner sur la conduite de ces conseillers en matière d'éthique engendre un doute et mine la confiance des citoyens envers ces élus.

Quelle est l'urgence d'ajuster leur rémunération? Ce n'est pas tant la somme qui m'horripile, mais la manière dont ils s'y prennent pour y arriver. Ils auraient dû se réveiller bien avant aujourd'hui. Ils souhaitent maintenant gonfler leur rémunération globale en déplaçant les montants provenant d'allocations additionnelles à des comités, dont on questionne la légalité, dans le salaire de base. De plus, par respect de la loi, le maire Juneau a demandé aux conseillers de rembourser les sommes des rémunérations additionnelles non conformes depuis 2006. Avec arrogance, les conseillers ont retiré à deux reprises cette proposition de la mairie de l'ordre du jour.

La source du problème : il est faux de prétendre que le maire Juneau a orchestré une vendetta dans le but de forcer la démission des conseillers visés. La présence de nombreux citoyens aux séances du conseil a débuté bien avant l'élection du maire Juneau et démontre notre grande inquiétude. Le mépris et la condescendance manifestés par les conseillers ainsi que la désinformation véhiculée par ceux-ci depuis ce temps ont engendré exaspération, mépris et chahut. Ce n'est donc pas tant l'attitude du maire qui pose problème, mais plutôt l'attitude et les décisions des conseillers qui contribuent bien plus à nuire à l'image de Saint-Augustin-de-Desmaures.

J'en conclus donc que vos propos ne devraient pas s'adresser au maire, mais plutôt aux conseillers qui sont incapables d'admettre leurs torts, puis jugent que ce sont les autres qui sont responsables de l'endettement et des difficultés financières de la Ville. Ils font partie du problème et non de la solution.

Monsieur le Maire Juneau, le printemps est arrivé, continuez à faire du grand ménage!

Jean Cantin

St-Augustin-de-Desmaures

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer