Un plan d'innovation numérique

Le ministre des Finances, Carlos Leitão... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le ministre des Finances, Carlos Leitão

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Lettre au ministre des Finances, Monsieur Carlos Leitão

À l'occasion du budget qui sera dévoilé le 17 mars prochain, nous souhaitons vous sensibiliser à l'importance du secteur des technologies de l'information et de la communication comme l'un des moteurs économiques du Québec. En plus de compter sur ses 130 000 emplois, ses 7000 entreprises et ses 33 milliards $ de revenus, l'industrie des technologies de l'information et des communications représente la clé de croissance de la productivité du Québec.

On associe souvent la faible croissance économique du Québec à son manque de productivité. On pense à tort que les citoyens québécois seraient moins productifs au travail que leurs voisins. En vérité, c'est le faible taux d'investissement des entreprises québécoises en technologies et le manque de formation en intelligence numérique qui sont responsables du retard de productivité de l'économie du Québec.

Comme vous le savez déjà, TechnoMontréal est la grappe des technologies de l'information et des communications du Grand Montréal. Notre mission consiste à mettre en oeuvre des stratégies qui favorisent l'innovation numérique dans le but d'améliorer la compétitivité des entreprises et des organisations publiques. L'enjeu est simple : d'ici 10 ans, faire du Québec un leader mondial dans le numérique, notamment dans les domaines de l'Internet des objets, de l'infonuagique et de la mobilité.

Pensons à la télésanté, aux logiciels de gestion des chaînes de production dans le secteur manufacturier, aux systèmes pour réduire les émissions de carbone, les transports intelligents et la commercialisation et l'exportation des biens services par Internet.

Pour toutes ces raisons, nous vous encourageons à investir dans la recherche et développement, la commercialisation et l'exportation de nos savoir-faire dans le secteur de l'innovation numérique. Faut-il rappeler qu'un dollar investi en crédit d'impôt en R-D dans ce secteur d'avenir obtient un rendement fiscal de 84 %?

Plusieurs entreprises créatrices de milliers d'emplois et leaders dans leur domaine se sont développées à Montréal grâce notamment à la très grande qualité de la main-d'oeuvre, aux entrepreneurs d'ici, aux soutiens gouvernementaux en R-D et aux crédits d'impôt. Pensons, à titre d'exemple, à CGI, ACCEO Solutions, FX Innovation, Infidem en services-conseils, Irosoft, Objectif Lune, Morgan Stanley, Google et Microsoft comme éditeurs de logiciels, E-tronics pour le design et la fabrication de produits de haute technologie, Ubisoft, Behavior Interactive et WB Games dans les jeux vidéo, Bell, Telus, Cogeco, Vidéotron, Huawei et Ericsson dans les services et réseaux filaires et sans-fil. D'ailleurs, notre industrie se situe au sixième rang en Amérique du Nord pour la croissance de l'emploi pour la période 2008-2014, derrière San Francisco, New York, Seattle, Phoenix et Atlanta.

Travaillons ensemble à prendre le virage du numérique. C'est l'avenir et la prospérité économique du Québec qui sont en jeu, nous comptons sur vous le 17 mars prochain.

Stéphane Couture, président du Conseil d'administration de TechnoMontréal

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer