Le bruit au resto: un équilibre à trouver

Il n'y a pas que la musique qui... (Archives La Presse)

Agrandir

Il n'y a pas que la musique qui cause du bruit dans un restaurant, remarque l'Association des restaurateurs du Québec.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

En réaction à la lettre «Restos sans musique» de Marc-André Denis

Bien délicat sujet que vous abordez là. Il est vrai que la question du bruit excessif dans les restaurants a suscité et suscite encore de nombreux débats. La critique de restaurants Marie-Claude Lortie se propose d'ailleurs d'indiquer une cote «Niveau de décibels» dans son prochain guide restos.

Aborder la question du point de vue des personnes malentendantes est cependant complexe, car ce que vous suggérez (des sections sans musique dans les restaurants) comporte de nombreux défis pour les restaurateurs.

Les installations ne permettent pas toujours d'aménager des sections distinctes. Également, un restaurant sans musique risque d'être un restaurant sans ambiance, qui rendrait mal à l'aise les clients qui pourront entendre ce que disent ceux à la table d'à côté. Un récent sondage réalisé pour le compte de la SOCAN, nous apprenait d'ailleurs que 78 % des Canadiens disent que la musique leur permet d'apprécier davantage leur repas au restaurant et 68 % d'entre eux indiquent également que l'ambiance créée par la musique influencera leur choix de retourner ou non dans un établissement.

Par ailleurs, il n'y a pas que la musique qui cause du bruit dans un restaurant; les conversations des clients en sont aussi une source non négligeable. Et comme on utilise aujourd'hui, pour toutes sortes de raisons, moins de tapis, de lourds rideaux et d'ameublement capitonné qu'avant dans les décors des restaurants, les sons sont inévitablement amplifiés.

Considérant l'offre de restauration très importante autant à Québec qu'ailleurs dans la province, nous sommes convaincus que de nombreux restaurants sont en mesure de servir avec satisfaction les personnes ayant des limitations auditives.

Notez cependant que notre Association souscrit au principe de l'accessibilité universelle. Nous avons d'ailleurs signé une entente de collaboration avec l'organisme Kéroul, afin d'encourager nos membres à mettre en oeuvre des démarches pour améliorer l'accessibilité dans leur établissement. Votre intervention sera pour nous d'une grande utilité en nous permettant de sensibiliser encore davantage les gestionnaires de la restauration aux réalités vécues par les personnes à capacités physiques restreintes. 

L'intégralité de votre lettre sera donc publiée dans la prochaine édition du magazine de notre Association pour exposer votre réalité. 

Merci encore d'avoir porté vos commentaires à notre attention.

François Meunier, vice-président aux affaires publiques, Association des restaurateurs du Québec, Montréal

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer