Les richissimes Bougon

Une usine de sables bitumineux de Suncor près... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Une usine de sables bitumineux de Suncor près de Fort McMurray, en Alberta.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Dans Le Devoir, nous apprenons que Suncor vient d'obtenir une subvention de 1,7 million $, si l'on doit croire le Ministère : «[...] Les fonds publics ont été octroyés dans le cadre du programme ÉcoPerformance, mis sur pied afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) au Québec...»

Quoi? Une pétrolière, dont l'objectif à long terme est d'accroitre sa production de sables bitumineux, reçoit une subvention pour réduire les émissions de gaz à effet de serre? Où faudrait-il interner ceux qui ont mijoté cette aberration : dans une prison ou dans un institut psychiatrique?

Quoi qu'il en soit, c'est un détournement de la lettre et de l'esprit des belles paroles d'un gouvernement qui dit vouloir réduire ses GES. On voit également ces aberrations lorsque le Fonds vert du gouvernement octroie une subvention pour des ailettes des avions d'Air Canada. Au moins, ces ailettes permettent une légère diminution de la consommation de carburant. La politique de réduction des GES du gouvernement Couillard, c'est du grand n'importe quoi!

Les fonds verts sont un outil qui devrait permettre d'aider nos industries à trouver des moyens pour faire la transition vers une économie décarbonisée, ce qui nous permettrait de respecter nos engagements à la Conférence de Paris. Cette fois, je suis d'accord avec Mme Françoise Bertrand : «[...] jusqu'à présent, un grand flou règne sur la manière dont sont dépensées les sommes engrangées par le Fonds vert, une situation décriée par le Vérificateur général du Québec en 2014...»

L'octroi de cette subvention de 1,7 million $ à Suncor fait partie d'une relation très discutable entre les pétrolières et les gouvernements. Est-ce une indication du poids des lobbyistes? Cela va dans le sens de la vieille habitude de divers pays de soutenir l'exploitation des énergies fossiles par des subventions et des mesures fiscales qui coûtent 5300 milliards $ par année. D'ailleurs, chez nos voisins du Sud, chaque fois qu'on investit un dollar dans les énergies renouvelables, c'est 2,50 $ qu'on injecte dans les énergies fossiles. Cherchez l'erreur!

L'argent du Fonds vert doit aller vers le développement des énergies vertes et non vers les énergies noires! Durant les années 70, M. Lewis, alors chef du NPD, dénonçait les «corporate welfare bums». Ces jours-ci, le ministre Hamad veut couper l'aide sociale aux bénéficiaires qui ne veulent pas ou ne peuvent pas travailler. Le gouvernement Couillard ferait plus d'économies en coupant les subventions aux richissimes «Bougon» que sont les pétrolières.

Gérard Montpetit, La Présentation

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer