Pour une stratégie nationale du numérique

Le potentiel des possibilités ouvertes par le numérique... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le potentiel des possibilités ouvertes par le numérique est considérable.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le numérique est au coeur d'une série d'approches ministérielles : Stratégie du gouvernement numérique (SCT), Plan culturel numérique (MCCQ) et récemment Feuille de route de l'économie numérique (MEIE).

Ces efforts font émerger le potentiel d'une vision et d'une stratégie intégrées. Le Nouveau Monde du numérique transforme, fusionne, connecte et géolocalise de façon inédite notre quotidien par le biais des services en ligne, du commerce électronique ou des médias sociaux. Pourquoi ne pas mettre au service d'une innovation ouverte et transversale le potentiel intégrateur du numérique? 

Comment relever les défis soulevés par l'hypermodernité numérique en maintenant des approches sectorielles verticales, alors que précisément cette dernière en bouleverse les équilibres? Seule une stratégie «intégrée» du numérique, fondée sur la recherche et l'innovation, l'éducation et le développement économique permettrait au Québec, sur les plans économique, social, culturel et environnemental, d'améliorer significativement les services et la productivité des organisations publiques et des entreprises.

Gouvernance et intégration

Les investissements dans le secteur des technologies doivent regagner en crédibilité. Les meilleures pratiques de gouvernance du numérique, appuyées par des administrateurs formés, et articulées avec l'engagement de l'ensemble des décideurs socio-économiques impliqués, devraient constituer le socle d'une stratégie nationale intégrée. 

Économie, innovation et développement durable

Une stratégie nationale du numérique centrée sur les usages et la création de valeur constituerait un levier réel pour le développement économique et durable du Québec. Le Québec doit fortement encourager les nouvelles entreprises du numérique en améliorant les conditions d'éclosion, de développement et d'accès aux marchés d'exportation. La stratégie doit être appuyée d'un ambitieux programme d'innovations misant entre autres sur les innovations qui transformeront de façon radicale les capacités à mettre en oeuvre le développement durable, et apporteront des leviers à nos gouvernements et nos villes tout en créant des entreprises à haute valeur ajoutée et à fort potentiel d'exportation. 

Le Québec possède les ressources scientifiques, industrielles et culturelles pour saisir cette incroyable occasion. L'économie du numérique ouvre de nouvelles possibilités, dont le potentiel de profitabilité est considérable. Cette stratégie doit aussi être envisagée selon des règles d'éthique repensées pour la gestion des risques cybernétiques, la sécurité des données et des infrastructures numériques.

Citoyenneté et éducation

Les citoyens adoptent le numérique pour gérer leur finance, se former, se soigner, se déplacer, communiquer, se divertir... Le Québec doit considérer l'efficience de ces usages comme un moyen d'assurer le rapprochement et la connectivité entre l'État et les citoyens, condition sine qua non d'un engagement plus actif de ces derniers dans la vie démocratique. L'accessibilité aux services et aux infrastructures de communication à coûts et qualité comparables doit être garantie sur tout le territoire. L'éducation, l'enseignement supérieur et la recherche doivent être modernisés pour répondre aux enjeux de formation et d'emploi des nouvelles réalités du numérique.  

Territoires connectés

Les démarches d'intelligence territoriale des gouvernements locaux doivent être soutenues. Le développement du numérique avec (et pour) les territoires consiste à les inclure dans la solution, de manière à diminuer significativement la fracture numérique. Une stratégie intégrée nationale du numérique nécessite des actions directes au plan local pour rejoindre l'ensemble des citoyens et des PME. La réalité des infrastructures de communication s'impose dans les solutions envisagées pour faire du Québec une société branchée où l'équité dans l'offre de services de connectivité s'inscrit comme valeur fondamentale. 

La créativité, l'innovation et le développement de nouveaux marchés à fort potentiel d'exportation ont souvent fait partie de la signature économique du Québec. Le numérique est un puissant accélérateur pour peu que soient mobilisés les décideurs. La nécessité de doter le Québec d'une stratégie nationale du numérique s'impose comme une réalité de première importance. L'enjeu est de taille. L'inaction aurait pour effet d'isoler le Québec en le tenant à l'écart des grandes dynamiques économiques et sociales qui marqueront le XXIe siècle.

La version intégrale, plus longue, de ce texte est disponible sur le Web au criq.qc.ca, sous Actualités.

Sophie D'Amours, présidente du conseil d'administration du Centre de recherche industrielle du Québec; Stéphane Roche, vice-doyen à la recherche et aux études, faculté de foresterie, géographie et géomatique, Université Laval; Vincent Tanguay, président sortant du conseil d'administration de la TÉLUQ

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer