Tristesse, pleurs et colère!

Le lieu de l'attentat d'Ouagadougou, au Burkina Faso,... (AP)

Agrandir

Le lieu de l'attentat d'Ouagadougou, au Burkina Faso, où six résidents de la région de Québec ont perdu la vie.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Trois attentats en une semaine, à Istanbul, à Jakarta et à Ouagadougou, viennent une fois de plus nous rappeler que le monstre est toujours là, pour perturber la paix et menacer l'humanité. La machine monstrueuse excelle dans la destruction et le massacre.

La terreur a tenu encore une fois à faire la démonstration de sa sauvagerie, et à perturber la quiétude d'innocents citoyens.

Des gestes barbares condamnables avec toute la fermeté et la vigueur possibles! Dénonçons haut et fort ces actes de sauvagerie extrême que rien ne peut justifier et qu'aucune religion, ni pensée, ni philosophie ne peuvent cautionner.

En ces douloureux et tragiques moments, nos pensées et sympathies accompagnent les victimes et leurs familles. Sincères condoléances à toutes les familles des victimes.

Quel malheur de voir des vies humaines massacrées froidement. Quel malheur de voir la paix menacée. Quel malheur de voir l'humanité perturbée dans sa quiétude.

Quel malheur de voir la dignité humaine bafouée. Quel malheur de voir l'islam, religion de paix acclamée à tort lors de massacres de vies humaines. Quel malheur de voir encore toute la communauté musulmane se faire supporter à tort et par association réductrice, le fardeau et la honte d'une telle barbarie.

Je pleure les morts d'aujourd'hui, d'hier et d'avant. Je pleure les morts de partout et d'ailleurs. Je pleure les morts de tous les jours en Palestine, en Syrie, au Yémen, en Irak, en Afghanistan, en Libye, en Birmanie, en Afrique et ailleurs.

Je pleure les morts de tout et de partout. Je pleure les victimes de la violence et de toute la violence.

Je suis révolté de voir encore la folie hanter l'humain. Je suis révolté de voir la haine aveugler les esprits.

Je suis révolté de voir les charognards se servir de la vulnérabilité humaine pour propager la peur, la haine et la mort. Je suis révolté de voir l'islam, religion de paix, servir faussement et à tort de slogan et de symbole aux vendeurs de la mort.

Dr Brahim Benyoucef, expert consultant en urbanisme et en sciences sociales, Laval

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer