Rétablir l'équité de l'assurance-emploi

Nous nous retrouvons aujourd'hui avec un simulacre de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Nous nous retrouvons aujourd'hui avec un simulacre de régime de protection où moins d'un chômeur sur deux peut espérer recevoir un chèque après de trop nombreuses semaines d'attente, estime l'auteur.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Monsieur le premier ministre,

Cette semaine j'ai représenté un citoyen devant le Tribunal de la sécurité sociale (TSS). Ce jeune homme avait reçu au mois d'avril 2015 une décision lui refusant le versement des prestations d'assurance-emploi. Il s'est donc écoulé plus de huit mois entre le refus et l'audition de l'appel. Il faudra encore attendre plus d'un mois, probablement plus, pour recevoir le jugement du TSS. Si «tout va bien», il pourra recevoir les prestations auxquelles il a droit vers le mois de mars 2016, soit plus d'une année après avoir déposé sa demande de prestations! 

Avant la mise en place du TSS en 2013, ce délai aurait été d'au plus deux mois!

Si je me permets de vous faire part de ce cas « particulier », c'est qu'il n'en est pas un. Des milliers de Canadiens vivent cette réalité chaque année. C'est aussi parce que, lors de la campagne électorale, votre parti avait dit que « (...) le TSS sera soumis à de nouvelles normes de rendement (...) avec un service plus rapide (...)» Vous aviez même personnellement mentionné que c'est : «inacceptable que quelqu'un ait parfois à attendre jusqu'à six semaines pour recevoir le soutien dont il a besoin.» Vous aviez aussi dit que les améliorations proposées n'entreraient en vigueur qu'au cours de l'année 2017. 

En décembre dernier, à l'écoute du discours du Trône qui énonçait les priorités de votre gouvernement, nous n'avons donc malheureusement pas été surpris de ne rien entendre en matière de protection des chômeurs. Même si vos engagements en la matière ne constituent pas une avancée significative des droits des sans-emploi, nous pensons que rien ne justifie de faire souffrir encore plus longtemps ceux qui perdent leur emploi en les faisant patienter plus d'un an avant de pouvoir bénéficier des quelques améliorations que vous proposez. 

Vous avez également promis d'abolir la discrimination qui s'applique à ceux qui commencent sur le marché du travail ou qui le réintègrent après une pause et à qui on impose une norme d'admissibilité de 910 heures, soit souvent plus du double de celle que l'on demande aux autres prestataires. Comme vous le disiez si bien : «On élimine le 910 heures pour mettre la barre pour les nouveaux travailleurs exactement où elle est pour les autres prestataires dans la région où ils se trouvent. » 

Cette norme discriminatoire n'a pas sa raison d'être. Elle touche principalement des femmes et elle ne coûterait pas un sou au trésor public, puisque le gouvernement du Canada ne cotise plus à la caisse d'assurance-emploi depuis plus de 25 ans. Il n'y a donc aucune raison d'attendre encore pour réparer cette injustice qui perdure depuis trop longtemps déjà. 

Depuis 1990, l'assurance-chômage a subi les attaques des gouvernements qui se sont succédé à Ottawa, autant conservateurs que libéraux. Nous nous retrouvons aujourd'hui avec un simulacre de régime de protection où moins d'un chômeur sur deux peut espérer recevoir un chèque après de trop nombreuses semaines d'attente. 

Vous pouvez passer à l'histoire monsieur le premier ministre; soyez celui qui rétablira enfin un peu de justice dans ce qui fut jadis un outil favorisant la dignité des travailleurs et des sans-emploi et la fierté de tous. Et vous pouvez commencer à faire cela maintenant, n'attendez pas à plus tard. 

Me Hans Marotte, Mouvement Action Chômage, de Montréal

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer