Deux poids, deux mesures...

En réaction au texte de Normand Provencher : «Quand le sexe prend toute la... (123RF/Katarzyna Biasiewicz)

Agrandir

123RF/Katarzyna Biasiewicz

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

En réaction au texte de Normand Provencher : «Quand le sexe prend toute la place»

Dans votre article du 27 novembre dernier sous le titre Quand le sexe prend toute la place, vous citez le cas des hommes d'affaires Marcel Aubut et Daniel Guay au soutien de votre propos qui vise à faire connaître le type de démarche thérapeutique liée à des comportements pathologiques liés à la sexualité.

Alors que, dans le cas de Marcel Aubut, on comprend qu'il s'agit d'un syndrome confirmé de l'incorrigible et complaisant «mononc», le cas de M. Guay, selon ce qu'en ont rapporté les témoins de l'incident, a toute les apparences d'une déplorable et inacceptable «niaiserie de gars chaud»!

Dans un cas comme dans l'autre, les comportements reprochés sont tout à fait inacceptables et loin de moi l'idée d'en minimiser l'impact. Il m'apparaît toutefois que placer les deux hommes sur le même pied, par phénomène d'association en introduction de votre article, traduit un manque de nuances gênant qui contraste avec la rigueur à laquelle M. Provencher nous a habitué.

Les deux intimés sont en affaires, bien connus dans leurs milieux respectifs et ont indiqué leur volonté de se faire aider... là s'arrête la comparaison. Et si le titre de votre article semble approprié pour l'un, il apparaît disproportionné et hors de contexte pour l'autre, c'est le moins que l'on puisse dire.

Je ne connais personnellement ni Marcel Aubut («Dieu m'en garde...») ni Daniel Guay et je déplore haut et fort les agissements qui leur sont reprochés.

Il me semble toutefois que les «pathologies» en présence (faute d'un meilleur terme) sont très différentes et qu'en matière de sujets aussi chauds et sensibles, un maximum de rigueur journalistique aurait été de mise afin d'éviter les conséquences que la confusion des genres peut entraîner en pareille matière autant pour les personnes concernées que pour les membres de leur famille.

Jean-Paul Plante, La Malbaie

***

Réponse de Normand Provencher

J'admets que les deux exemples ne sont pas nécessairement de même nature, mais en ce qui concerne M. Guay, il a lui-même expliqué par voie de communiqué avoir «déjà entrepris de requérir toute l'aide professionnelle requise» lui permettant «de corriger ce comportement inadmissible». Il y a donc eu admission d'un problème chez lui, d'où le rapprochement entre les deux cas. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer