Un cadeau mal emballé?

Le ministre de l'Éducation, François Blais... (La Presse Canadienne, Jacques Boissinot)

Agrandir

Le ministre de l'Éducation, François Blais

La Presse Canadienne, Jacques Boissinot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Dimanche dernier, le ministre de l'Éducation, François Blais, semblait ravi de se déguiser en père Noël pour annoncer la création de 800 nouveaux emplois, soit 600 enseignants à temps plein de plus et 200 spécialistes pour «soutenir la réussite scolaire».

Plusieurs pourront dire qu'il s'agit d'une nouvelle extraordinaire, mais elle a tout de même été accueillie froidement dans le milieu de l'éducation, et avec raison. Le Québec compte 72 commissions scolaires qui regroupent 1725 écoles primaires. Un calcul rapide permet de constater que ce ne sont pas toutes les écoles qui pourront bénéficier de cette nouvelle mesure d'aide et que, grossièrement, ce ne seront qu'environ 8,3 enseignants de plus par commission scolaire qui seront présents dans les écoles cet hiver.

De quelle façon ces embauches se feront dans les commissions scolaires? Qui seront les chanceux ou les chanceuses à mettre la main sur ce cadeau de Noël : être embauché? Y aura-t-il des entrevues qui permettront d'offrir une nouvelle chance aux enseignant(e)s de répéter inlassablement ce que veulent entendre les élites dirigeantes des commissions scolaires à propos des compétences professionnelles? Est-ce que ceux qui ont un regard aiguisé sur les pratiques pédagogiques qu'ils favorisent et une idée développée du style d'enseignement qu'ils souhaitent pratiquer auront une nouvelle opportunité d'être entendus?

Il ne faut pas rêver en couleur! Probablement que les embauches se feront dans les commissions scolaires par la procédure habituelle, soit d'offrir aux enseignant(e)s plus anciens sur les «listes» ces nouveaux postes ou nouveaux contrats. Qu'en est-il toutefois des bébés du système scolaire, ceux et celles qui ont «réussi» et qui ont obtenu un baccalauréat en éducation primaire et préscolaire avec des notes plutôt remarquables et qui se définissent avec un statut beaucoup plus limité que simplement précaire, puisqu'ils ne travaillent toujours pas depuis la rentrée scolaire? Comment le ministre pourrait-il faire pour «soutenir la réussite» de ces étudiants diplômés dégoûtés, découragés et enragés par la situation qu'ils sont contraints de vivre? Comme ils doivent continuer de travailler pour «mettre du beurre sur leurs toasts», ces derniers se verront-ils toujours obligés d'accepter des suppléances difficiles, d'agréer à des visions divergentes de leurs valeurs ou encore de renier leur rêve de vivre dans une société dans laquelle «l'égalité des chances» est un concept respecté? Dans le contexte actuel de revendications sur leurs conditions de travail, comment s'y prennent-ils pour faire entendre leurs cris de détresse s'ils n'ont aucune école d'attitrée?

Si la promesse faite par le ministre Blais se voit être réalisée, je souhaite un «joyeux Noël» à ces 600 enseignants qui réaliseront leur rêve d'enseigner à des groupes d'enfants en janvier et qui pourront allumer leur regard en proposant des activités stimulantes qui répondent à leurs intérêts et leurs besoins! Pour les plus écorchés, les «p'tits derniers» tout droit sortis des universités qui ne sont pas encore désillusionnés, nous n'aurons certainement pas d'autres choix que de marcher sur notre orgueil et nos valeurs et de piger une fois de plus dans la boîte de denrées contenant quelques journées de suppléance, des contrats à la leçon ou des périodes d'aide aux devoirs.

Anne-Marie Miville, étudiante à la maîtrise en psychopédagogie Université Laval, Saint-Pamphile

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer