Les effets pervers du rôle d'évaluation

Le Comité pour une densification respectueuse considère que... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le Comité pour une densification respectueuse considère que le récent rôle d'évaluation accentuera le problème de la densification à Québec.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

Le Comité pour une densification respectueuse (CDR) juge que le nouveau rôle d'évaluation aggrave le phénomène actuel de la densification.

La Ville a déposé les nouveaux rôles d'évaluation foncière le 15septembre. Le CDR a assisté aux séances d'information organisées sous l'initiative du conseiller du district Saint-Louis-Sillery, Paul Shoiry, les 11 et 18 novembre derniers. Nous constatons que le nouveau rôle d'évaluation accentuera la densification, tel qu'elle se pratique en ce moment, c'est-à-dire à la pièce et au bon vouloir des promoteurs. 

La méthode utilisée par les évaluateurs de la Ville est celle de la comparaison qui «consiste à comparer les ventes d'immeubles semblables dans un même voisinage, tout en considérant les points de divergence entre les propriétés». Bien que cette méthode soit rigoureusement appliquée, les résultats ont des effets pervers, car l'information qu'elle met en circulation conduit les propriétaires à restreindre leurs investissements pour améliorer leurs résidences; ces investissements étant nettement dévalorisés.

En effet, au dire même des représentants de la Ville aux séances d'information sur le sujet, la baisse de valeur de la portion bâtiment de l'évaluation d'une propriété aura un impact sur la motivation des propriétaires à maintenir en bon état leur maison.

En ce sens, ce nouveau rôle d'évaluation favorisera davantage le pouvoir de négociation des promoteurs dont l'approche consiste justement à dévaloriser la valeur du bâtiment lorsqu'ils s'intéressent à une propriété dans les quartiers construits de Québec.

Pour le CDR, ce sont les récents projets de densification réalisés par ces promoteurs - soumis à peu de contraintes réglementaires - qui ont occasionné la hausse de la valeur des terrains.

Qu'est-ce que la Ville entend faire pour stimuler la rénovation auprès des propriétaires de résidences existantes et inciter ces derniers, et les promoteurs, à prendre le virage de la densification en toute harmonie? La réponse à cette question se fait toujours attendre.

Le CDR rappelle que la destruction de maisons saines est un non-sens alors que partout on tente de rendre la planète durable en minimisant l'utilisation des ressources. Le CDR rappelle également que plusieurs partenaires peuvent réfléchir et proposer des solutions plus en conformité avec un réel développement durable. Il mentionne par ailleurs qu'il a déposé son rapport le 8 septembre dernier dans ce but mais que depuis, la Ville demeure encore sur ses positions, préférant se dissimuler derrière le paravent de sa révision du schéma d'aménagement.

Hélène Jobidon et Michel Fournier, Comité pour une densification respectueuse

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer