Pour un poulet différent au Québec

Au Canada, la production de poulets est régie... (Archives La Presse)

Agrandir

Au Canada, la production de poulets est régie par la gestion de l'offre.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Soleil

À la fin septembre, la coopérative La Mauve, qui regroupe une quarantaine d'agriculteurs, a fait le lancement d'une campagne de sensibilisation sur l'enjeu de la production de poulets hors quota au Québec. Depuis, le gouvernement canadien a signé le Partenariat transpacifique (PTP), un accord de libre-échange controversé puisqu'il ouvre une brèche dans le système de gestion de l'offre au Canada, notamment pour le poulet. Nous souhaitons ajouter notre voix au débat sur la question : nous proposons non pas l'abolition de la gestion de l'offre ni son maintien intégral, mais bien sa modernisation afin de continuer à protéger certains secteurs agricoles des aléas du libre marché, tout en permettant l'émergence d'une agriculture différenciée au Québec.

Les limites de la production de poulets hors quota touchent directement de nombreux agriculteurs et, par le fait même, l'approvisionnement de boucheries de spécialité comme celle de la coopérative La Mauve. Mais le consommateur qui recherche un poulet différent (biologique, de pâturage, etc.) est aussi perdant puisque cette réalité nuit à la diversité de l'offre. Mais quelle est cette réalité?

Au Canada, la production de poulets est régie par la gestion de l'offre. Au Québec, la quantité de poulets que nous pouvons produire sans détenir de quotas est fixée à 100 poulets par les Éleveurs de volaille du Québec, une fédération affiliée à l'Union des producteurs agricoles. Dans les autres provinces, les chiffres sont différents : 2000 en Colombie-Britannique et en Alberta, 1000 en Saskatchewan et au Manitoba et 300 en Ontario.

Notre campagne vise à sensibiliser la population sur ces faits. Une vidéo, qui circule déjà depuis un moment dans les réseaux sociaux, est rattachée à une pétition en ligne. La pétition énonce clairement deux demandes :

• que le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation du Québec se réapproprie le droit de fixer la production hors quota;

• que la production hors quota de poulets au Québec soit augmentée à 2000 poulets par année.

Actuellement, on restreint les agriculteurs québécois à produire du poulet à petite échelle, pour la consommation locale. Pourtant, en signant le PTP, le gouvernement canadien accepte de céder 2,1 % de notre marché du poulet à des producteurs étrangers. C'est illogique et inacceptable. Or, même si 1000 fermes québécoises produisaient chacune 2000 poulets hors quota, cela ne représenterait que 1,15 % du marché actuel. En effet, les 758 fermes d'élevage de poulets au Québec produisent chacune en moyenne 228 000 poulets par année. En allant de l'avant avec notre demande, cela laisserait place à toute une classe d'agriculteurs qui dynamisent le territoire et contribuent indéniablement à la souveraineté alimentaire du Québec. Nous croyons qu'il est temps que la gestion de l'offre redevienne un outil inclusif de développement collectif.

La coopérative La Mauve souhaite rallier le plus grand nombre d'organisations représentatives d'une agriculture de proximité et d'initiatives de mise en marché locale, afin qu'elles donnent leur appui officiel à la campagne de sensibilisation. Elle sollicite également tous les consommateurs souhaitant se procurer du poulet différent au Québec à signer la pétition et à s'impliquer.

Rappelons que La Mauve est une entreprise d'économie sociale oeuvrant dans les domaines agroalimentaire et environnemental. Elle poursuit sa mission d'éducation à l'écoalimentation et au développement durable grâce à des campagnes comme celle-ci. Elle assure aussi la mise en marché des produits de ses membres par l'intermédiaire de son système de paniers et son épicerie-boucherie située au coeur du village de Saint-Vallier de Bellechasse.

Pour visionner la vidéo et signer la pétition : pouletdifferent.blogspot.ca

*Catherine Avard est cosignataire de la lettre. Les auteurs sont responsables du volet éducation, Coopérative La Mauve, Saint-Vallier de Bellechasse.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer