Les Petits Frères, une famille pour les personnes âgées seules

Chez Les petits frères, l'amitié n'a pas d'âge.... (Photothèque Le Nouvelliste)

Agrandir

Chez Les petits frères, l'amitié n'a pas d'âge.

Photothèque Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

En réponse au témoignage Se mettre à la place de nos aînés de Mohammed Zaari Jabiri, publié le 24 juillet

Dans l'édition du 24 juillet, Mohammed Zaari Jabiri, médecin résident en psychiatrie, lance un vibrant appel d'aide à l'égard de la problématique de l'isolement chez les personnes âgées. Dans ce témoignage, M. Zaari Jabiri évoque la détresse vécue par un fort grand nombre de personnes âgées souffrant d'isolement.

Des personnes «qui souvent ont une âme jeune dans un corps qui ne suit plus, des personnes enclines à différentes sortes de maladies physiques ou mentales, des personnes qui se sentent incomprises, des personnes fragiles qui peuvent vivre de l'exclusion sociale physiquement ou émotionnellement». Nous saluons cette lettre d'opinion et partageons d'emblée avec M. Zaari Jabiri l'idée selon laquelle nous avons la responsabilité, en tant que société, d'accorder davantage de place aux aînés, et de donner à ceux-ci la considération qui leur est due.

Dans cet ordre d'idée, nous sommes heureux de vous informer que des actions concrètes sont posées par divers organismes sensibles aux réalités des personnes âgées. Tout particulièrement, l'organisme Les Petits Frères vient contrer l'isolement des aînés du grand âge. Il contribue de façon significative à résoudre la problématique de l'isolement chez ceux-ci. Les Petits Frères est une organisation qui, pourrait-on dire, crée une nouvelle famille pour les personnes âgées souffrant d'isolement. Une famille présente jusqu'à la fin de la vie. Une famille fabriquée de présence sincère, d'écoute et d'amour de milliers de bénévoles qui, au Québec, visitent les aînés isolés où qu'ils soient: à l'hôpital, à domicile, en résidence, en CHSLD.  «Maintenant que vous êtes là, je sais que j'ai une famille», nous disent-ils souvent. Tout est là chez Les Petits Frères.

Notre société est fortement marquée par la problématique de l'isolement chez les aînés et M. Zaari Jabiri illustre celle-ci avec beaucoup de sensibilité et de discernement. Malgré ce triste constat, il y a toutefois tous les jours un travail d'une grande humanité fait par des personnes sensibles à cette problématique, qui écoutent, accompagnent, aiment et accueillent les aînés isolés jusqu'à la fin. Certes, une telle initiative ne peut à elle seule résoudre en totalité la problématique de l'isolement chez les aînés. Elle contribue toutefois à un grand mouvement auxquels toutes et tous sont appelés à participer, d'une quelconque façon. Il en va de la santé et de l'avenir de notre société. Bravo à M. Zaari Jabiri pour son témoignage.

Nadine Boucher, pour Les Petits Frères, équipe de Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer