Pas de spam dans ma boîte aux lettres

J'ai mis à la poste ce matin, la mise en demeure qui suit. (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

J'ai mis à la poste ce matin, la mise en demeure qui suit.

Cher Publi-Sac

Vous m'obligez à apposer votre pictogramme dans ma fenêtre d'entrée pour ne plus recevoir votre sac hebdomadaire de publicités.

Vous n'avez pas à dicter ma conduite. Je prétend avoir le droit de jouir de ma propriété comme je l'entend, tout en respectant mes voisins.

Ma maison, ses portes et fenêtres, et sa boîte aux lettres ne sont pas des panneaux publicitaires. Il n'y a plus de pictogramme de Public-Sac chez moi.

Personne, et encore moins Publi-Sac, ne va me dire quoi afficher ou ne pas afficher chez moi, à moins qu'il ne soit question de sécurité.

Je vous somme donc de cesser immédiatement de livrer tout objet chez moi.

Et je vous met en demeure de m'obéir sur le champ. Dans le cas contraire, des procédures judiciaires pourront être intentées contre vous, et même un recours collectif, sans aucun avis ni délai.

Veuillez agir en conséquence

Publi-Sac, par l'intermédiaire de ses relationnistes, m'informe que je DOIS apposer leur pictogramme bien en vue sur ma maison, pour ne plus recevoir leurs sacs de publicité, pollution en puissance.

Selon eux, il n'y a pas d'autres moyens de procéder, c'est comme une vérité de la Malice, pardon, de La Palice : tu fais comme on te dit sinon... je te livre le Publi-Sac.

J'argumente en partie dans ma mise en demeure.

Je déplore l'attitude hautaine et méprisante de Publi-Sac. Il me dicte une conduite. Je refuse.

Y a-t-il un remède à leur foutaise? Bien sûr, le remède existe déjà, en de multiples formats et exemplaires. Ils n'ont qu'à créer un registre des personnes qui ne veulent pas de leurs affaires. Même Publi-Sac crée des registres!

«Abonnez-vous à l'infolettre». Une créature de Publi-Sac. Il faut quand même qu'ils créent un registre pour les abonnés de l'infolettre.

Mais Publi-Sac refuse de même penser à créer un registre. On nous sert même le prétexte que ce n'est pas possible puisqu'ils font affaire avec des contractants. Non, mais, la vois-tu la poignée que j'ai dans le dos? Non seulement ils refusent de faire ce qu'ils DOIVENT faire, mais ils nous prennent pour des imbéciles.

Envoyer une lettre recommandée à Publi-Sac, pas facile. Il faut d'abord trouver leur adresse. Sur leur site, pas trouvé. J'ai donc demandé à la gentille relationniste:

Moi: Pouvez-vous me donner l'adresse postale de Publi-Sac ?

Publi-Sac : «Il n'y en a pas, Monsieur.»

Moi: «Pardon»

PS: «Il n'y en a pas, Monsieur, ici c'est le centre de relations publiques.»

Moi: «Madame, allez-vous arrêter de me prendre pour un imbécile?»

PS: «Je n'y peux rien, Monsieur».

Moi: «Madame, si je veux envoyer une lettre à Boeing, ou à GM Canada, ou à Microsoft, je vais finir par en trouver, une adresse. Alors, donnez-moi svp l'adresse de Publi-Sac.»

PS: «Un instant, Monsieur.»

Au bout de quelques minutes, après avoir parlé à Dieu, probablement, elle me revient et me donne une adresse.

Si j'étais un aficionado de Facebook, de Twitter, j'inviterais tous les gens atteints du mal de Publi-Sac, à dénoncer l'attitude de Publi-Sac et à les obliger à tenir un registre. Finalement, c'est comme la peste: «Ils ne mourraient pas tous, mais tous étaient frappés.» Publi-Sac ne me fera pas mourir. Apposer un pictogramme, c'est mourir.

Finalement, qu'est-ce que c'est Publi-Sac?

C'est du «spam», du courrier indésirable, envoyé en masse. Que ce soit du papier ou des courriels, ça reste du «spam».

C'est la distribution massive et automatique, répétée, de publicités sur papier non sollicitées, à des personnes avec lesquelles l'expéditeur n'a jamais eu de contact. Des gens ont déjà été ordonnés de payer des millions de dollars d'amende pour avoir envoyé du spam.

Jacquelin Hardy

Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer